Droits de l’homme en RDC : le Renadhoc déplore la persistance de la violence en pleine année électorale

0
34

Le centre catholique Theresianum situé dans la commune de Kintambo abrite, depuis  mardi 26 avril, les travaux du 8ème Forum national des ong des droits de l’homme de la République démocratique du Congo.
Organisé par le RENADHOC (Réseau national des ONG des droits de l’homme de la Rdc), avec l’appui des partenaires, le forum permettra aux participants d’évaluer la situation des droits de l’homme au Congo démocratique, et faire des perspectives pour l’avenir.

Deux discours ont marqué la cérémonie, à savoir : l’allocution du Secrétaire exécutif national ai du Renadhoc, et le discours d’ouverture officielle des travaux par le ministre de la Justice et Droits humains.

« Le 8ème Forum national des ONG des Droits de l’homme de la République démocratique du Congo se tient dans un contexte mitigé et dans un environnement national caractérisé par les violations quasi persistantes des Droits de l’homme à la veille des échéances électorales dans notre pays ».

 

Cri d’alarme du Secrétaire exécutif du Renadhoc
Fernandez Murhola a déclaré que la reconnaissance des Droits de l’homme est une chose, leur mise en œuvre concrète en est une autre. Et que le fossé est très profond entre le contenu des instruments nationaux, africains et internationaux des Droits de l’homme et des faits relatifs aux violations des Droits de l’homme au quotidien sur le terrain en Rdc.
En outre, souligne F. Murhola, la tenue de ces assises en Rdc permet de faire une évaluation critique du processus électoral tout en proposant des pistes de solution en vue des élections apaisées.
Le forum constitue également une tribune d’expression citoyenne permettant de faire un état des lieux sur la situation générale des Droits de l’homme dans le pays, avec un regard tourné que chaque province.

Les participants, au nombre de 90 personnes, viennent de toutes les provinces du pays. Pour clore son propos, il a dit sa reconnaissance aux partenaires, notamment les Pays bas, l’ONG ANE de l’Union européenne, la Monusco et le ministère congolais de la Justice et Droits humains pour leur soutien à l’organisation de ce forum.

Placé sous le thème : « Ensemble pour le respect des libertés fondamentales durant le processus électoral en Rdc », le 8ème Forum national des ONG des Droits de l’homme s’assigne comme missions : la préparation psychologique de la population, le contexte des élections, les préalables, la vulgarisation des textes relatifs aux élections ; la documentation et l’information des populations en matière électorale et aussi en matière d’observation et de surveillance électorales ; les mécanismes d’accompagnement des populations avant, pendant et après les élections ; etc.

Luzolo salue la collaboration entre son gouvernement et la société civile

Prenant la parole, le ministre de la Justice et Droits humains a loué la collaboration qui existe entre le gouvernement et la société civile dans la recherche de la protection et promotion des droits fondamentaux de l’homme en Rdc.
Il a réitéré la volonté de son gouvernement de cheminer sur cette voie pour qu’ensemble il soit mis fin aux violations des droits humains.
Raison pour laquelle tous les activistes des Droits de l’homme et le gouvernement doivent travailler la main dans la main.
Promettant l’amélioration du cadre de travail des défenseurs des Droits de l’homme, le ministre a annoncé l’élaboration d’une législation ou réglementation portant protection et sécurisation des défenseurs des Droits de l’homme, y compris les dénonciateurs des actes de corruption et de détournement des deniers publics.

Cette structure est un forum mensuel qui réunira le gouvernement, la société civile, la Monusco et la communauté internationale en vue de discuter sans tabou chaque mois sur la situation des Droits de l’homme.
La clôture des travaux interviendra ce jeudi 28 avril, au même endroit.

Dom 

LEAVE A REPLY

*