Don de 16.000 livres d’Anglais à 200 écoles congolaises

1
303

Un don de 16.000 livres d’Anglais – traitant en Anglais des thèmes très diversifiés, allant de la société à la nature ou à la science – a été offert à 200 écoles de la République Démocratique du Congo (RDC), particulièrement à  celles de Kinshasa par « Congo American Language Institute » (C.A.L.I.), une école d’apprentissage de langue américaine (anglaise) en RDC. Les 200 écoles étaient sélectionnées au préalable suivant un critérium bien défini par les responsables de CALI, une école qui vient de totaliser 52 ans (de 1962 à 2014) de travail d’enseignement de l’Anglais ici au Congo. Un anniversaire qui a poussé les dirigeants de cette école à organiser le samedi, 27 septembre 2014, une « Journée portes ouvertes » dans les installations même de CALI. Toutefois, le grand calicot placé sur le podium soulignait par contre le travail abattu par l’organisation pendant 50 ans. La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte même de CALI, dans la commune de Ngaliema, devant plusieurs hôtes de marque dont Mme Maguy Rwakabuba, vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), et l’Ambassadeur des USA à Kinshasa.

 Pour recevoir ce don collecté par l’organisme américain Books for Africa (Livres pour l’Afrique) dans les écoles, bibliothèques ou fourni par des simples citoyens américains, plus de 200 préfets et professeurs des écoles primaires et secondaires ont répondu présent à l’invitation leur lancé par l’Ambassade américaine. Appelée à s’exprimer au nom du gouvernement de la RDC, Maguy Rwakabuba a, remercié Books for Africa pour ce geste louable qui vient en appui à l’Enseignement dans notre pays. Elle a également félicité CALI pour son accompagnement durant ses 52 ans d’action au Congo. Profitant de cette occasion, elle n’a pas manqué de présenter succinctement un aperçu des avancés réalisés dans le secteur de l’éducation national, particulièrement dans le secteur de l’enseignement fondamental et la mise sur pied du Plan Intérimaire de l’Education (P.I..E.). De ce fait, elle a affirmé que le don de ces manuels allait certainement contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, surtout en ce qui concerne la compétitivité à l’échelle internationale. Aux bénéficiaires de ce geste, la vice-ministre de l’EPSP a fait appel à leur bon sens pour un usage adéquat de ces manuels, au profit de leurs apprenants.

Une implication active de l’Ambassade des USA

 Pour sa part, Ellen B. Masi, directrice du Centre Culturel Américain (public Affairs Officer) a rappelé à l’assistance que bien que certaines parties du monde deviennent de plus en plus avancées en technologie, les livres restent le moyen le plus pratique d’offrir de l’information aux gens. Car, a-t-elle indiqué, ils ne dépendent pas de l’électricité, ni de l’accès à l’internet ou de mécanismes sophistiqués. Pourtant, elle a constaté que la pénurie des livres dans le monde persiste. D’où la mission du programme Books for Africa de mettre un terme à cette situation. Elle a alors souligné que ce don a été rendu possible grâce aux efforts constants d’un grand nombre de personnes dont le Dr Bryce, chercheur principal en langue anglaise et collaborateur du Centre Culturel Américain, qui avait formulé la demande  à Books for Africa, sur la possibilité d’envoyer des livres à la RDC. C’est alors que le lot de 16.000 livres en provenance de l’Etat de Minnesota a été envoyé en RDC avec le consentement et la supervision de l’Ambassade américaine à Kinshasa.

A cette même occasion, Ellen B. Masi a annoncé qu’après les premières  bourses dont a bénéficié les premiers professeurs d’Anglais lauréats ; 15 nouvelles bourses seront offertes d’ici janvier 2015 aux professeurs désireux de développer leurs aptitudes d’enseignants d’Anglais et leur compétence en langue anglaise. La compétition est ouverte à tous les professeurs d’Anglais, mais seuls les 15 meilleurs seront retenus. Pour sa part, la directrice de CALI, April Elswolfth, a présenté son établissement avec ses 4 départements (Cali english club, Cali books readers club, Cali green team, Access micro scholareship program) qui permettent à ses apprenants une maitrise sûre de l’Anglais américain. Elle a aussi souligné qu’après ces 52 ans de vie et d’expérience au Congo, Cali doit être étendu dans toutes les provinces du pays, étant donné que toutes les autres écoles de langue anglaise en Afrique ont déjà disparu.

            Notons que ces livres en Anglais, ont pour vocation de compléter les cours des professeurs au bénéfice de leurs élèves, d’encourager la conversation, de créer ou d’améliorer des clubs d’Anglais et de motiver les élèves qui sont particulièrement intéressés à apprendre cette langue. Le reste des livres seront distribués à d’autres écoles à travers la République dans les mois à venir.

Sakaz et Myriam Iragi

1 COMMENT

  1. JE SUIS D’ACCORD ET JE VOUDRAIS QUE CES GENRES DE PROGRAMME S’ETENDENT CHEZ NOUS A KENGE PROVINCE DU KWANGO

LEAVE A REPLY

*