Doing Business : une équipe de la Banque mondiale à Kinshasa pour le rapport 2015

0
99

banque_mondiale-2En prévision du rapport Doing Business édition 2015, l’équipe de la Banque mondiale vient de boucler sa mission en République Démocratique du Congo. L’objectif était de mener des enquêtes relatives au climat des affaires en RDC.

         Conduite par les analystes des opérations, en l’occurrence mesdames Caroline Frontigny et Paula Garcia Serna, l’équipe qui compte cinq membres vient de séjourner pendant cinq jours à Kinshasa, soit du 14 au 18 avril 2014. Hormis les deux têtes d’affiche, l’équipe était composée de MM Pape Thiam et Lusinde wa Lusangi Kabemba, respectivement spécialiste du développement du secteur privé et consultant national et point focal Doing Business, ainsi que de Mme Takoy, assistante d’équipe.

         Le but de la mission était de collecter et vérifier les données en marge du prochain rapport Doing Business 2015 attendu dans les prochains mois. Pour ce faire, les membres de la mission devaient rencontrer plusieurs sources censées leur livrer des informations relatives à l’amélioration du climat des affaires en RD Congo.

         Parmi ces personnes ressources, l’équipe Doing Business devait notamment conférer avec les partenaires locaux et contributeurs du secteur privé en Rdc, les responsables des institutions publiques en charge de l’amélioration du climat des affaires, les responsables de différents services et administrations publics concernés par la question. EIle devait également chercher à identifier de nouveaux partenaires et contributeurs locaux sur lesquels elle pourrait s’appuyer pour les prochains rapports Doing Business. On indique que cette descente sur le terrain était  décidée dans le but de palper les réalités du doigt par les membres de l’équipe Doing Business.

         Dès son arrivée le lundi 14 avril, l’équipe a eu une longue séance de travail avec le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements, CPCAI. Les échanges ont tourné, comme il fallait s’y attendre, autour des réformes initiées par le gouvernement congolais de juin 2013 jusqu’à ce jour.

Dom

LEAVE A REPLY

*