Province du Kwilu : Aubin Minaku a lancé les travaux de modernisation de la route Idiofa-Ingudi

0
467

aubin mEn séjour dans son fief électoral d’Idiofa dans le cadre des vacances parlementaires, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a procédé, au nom du chef de l’Etat, au lancement des travaux de modernisation de la route Idiofa-Ingudi, longue de 70 km.

Le speaker de la chambre basse du parlement n’était pas seul lors de cette manifestation. A ses côtés, il y avait le vice-premier ministre et ministre en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Willy Makiashi, le ministre des Travaux publics et Reconstruction, Fridolin Kasweshi, le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière des infrastructures, quelques députés nationaux, et notables du territoire d’Idiofa et de la province du Kwilu.

            «Cette route va contribuer au désenclavement de ce territoire considéré comme le grenier de la province du Kwilu. Elle va booster le développement non seulement d’Idiofa ou du Kwilu, mais aussi de toute la République.

            Les travaux de cette route vont créer 320 emplois en faveur de la population d’Idiofa. Cette route appartient aux fils et filles d’Idiofa et de l’ensemble de la province du Kwilu. Les chefs coutumiers doivent s’impliquer pour que tout marche bien, surtout que le chef de l’Etat nous a donné l’occasion d’avoir cette route pour désenclaver notre territoire d’Idiofa », a déclaré pour la circonstance Aubin Minaku.

            A son tour, le ministre des Infrastructures et Travaux publics a expliqué à la population l’importance que revêt la route d’Idiofa-Ingudi, en soutenant que cette voie de communication pourra contribuer au développement du territoire et aider en même temps à son désenclavement.

            Faisant d’une pierre deux coups, il en a également profité pour sensibiliser sa base au dialogue politique convoqué par le chef de l’Etat. Voilà qui a justifié son périple à travers plusieurs contrées de la province, notamment à Idiofa, à Kikwit, aux secteurs de Mosango et Masi-Manimba pour expliquer le bien-fondé de ce forum devant réunir les fils et filles du Congo autour d’une table, en vue de parler des problèmes qui assaillent la nation et chercher des solutions appropriées.

            Parmi les vertus du dialogue, a-t-il expliqué, il y a la préparation dans un climat apaisé des élections dont les résultats ne feront pas l’objet de contestation par les challengers.

            En outre, il a saisi cette occasion de communion avec ses électeurs pour fustiger la mauvaise foi dont l’opposition fait montre pour compliquer la tenue des élections. Le rejet par elle du calendrier partiel de 2014, puis de celui global de 2015 en est la preuve.

            Il n’y a pas eu que des échanges autour des sujets politiques avec la population, Aubin Minaku a aussi procédé à la remise des matériels aux formations médicales visitées, plus une enveloppe pour le personnel partout où il est passé.

            Hormis les questions politiques, les interlocuteurs du président de l’Assemblée nationale lui ont à leur tour posé de nombreux problèmes qu’ils rencontrent. C’est le cas entre autres de la carence  d’ambulances dans des formations médicales du Kwilu, la dégradation des infrastructures sociales, la non mécanisation des infirmiers et autres agents de l’Administration publique, le manque d’eau potable et d’électricité dans la ville de Kikwit, etc.            Dom