Dialogue politique : Mbikayi menace de se retirer

0
25

La sortie médiatique du ministre en charge des Relations avec le Parlement, Kin-Kiey Mulumba, a semé le doute dans l’esprit de certains partisans du dialogue politique, surtout dans les rangs de l’opposition.

Réunie à son siège, dans la commune de Limete, le vendredi 14 août2015, l’Opposition Nationaliste, par la bouche de son porte-parole, Steve Mbikayi, menace de renoncer au dialogue, dans l’hypothèse où la déclaration de Kin-Kiey sur les antennes de RFI engagerait officiellement le Chef de l’Etat.

Jouant à l’apaisement, Steve Mbikayi considère jusque-là que ladite déclaration n’engage que son auteur. Il a souligné que pendant le round des consultations, Kin-Kiey n’était pas répertorié parmi les proches collaborateurs du Président de la République présents au Palais de la Nation.

Il a souligné que sa plate-forme politique s’est inscrite dans la voie du dialogue, parce que le Président de la République avait assuré que ce forum serait convoqué pour baliser le chemin vers des élections démocratiques et apaisées, différentes de celles, chaotiques, de 2006 et 2011.

 « C’est dans cette optique que l’Opposition Nationaliste continue à soutenir ce dialogue », a-t-il fait remarquer, avant de faire constater que la déclaration du ministre en charge des Relations avec le Parlement allait à l’encontre de la mission assignée au dialogue, telle que définie par le Chef de l’Etat lors de ses échanges avec les chefs des confessions religieuses, des partis politiques, des organisations de la Société civile et des jeunes.

EW