Dialogue : l’UDPS rappelle Brahimi, Mandela, Masire et Mbeki

0
53

udps-logoComme on s’en doutait, la réaction officielle de l’UDPS au message du Chef de l’Etat, à l’occasion du 55me anniversaire de l’Indépendance, et plus précisément au point relatif au Dialogue, est là. On note que le parti cher à Etienne Tshisekedi, après avoir dressé le tableau des « convergences » et « divergences » entre ce dernier et le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, relève comme divergence majeure entre les deux personnalités leur vision de la « médiation ». Alors que l’opposant historique s’accroche à l’option d’une médiation à piloter par la communauté internationale, le Président de la République, pour sa part, l’a purement et simplement disqualifiée.

Tout en prenant acte de la position du Chef de l’Etat, l’UDPS rappelle à l’opinion tant nationale qu’internationale que les Congolais n’ont jamais réussi à accorder les violons sans assistance extérieure. Par contre, lorsqu’ils se retrouvent sous la pression de facilitateurs neutres, ils finissent par sans s’entendre et surtout par respecter leurs « compromis politiques ». Ci-dessous, l’intégralité du texte signé Bruno Mavungu, Secrétaire général :

Déclaration politique

            Après avoir suivi attentivement les messages adressés respectivement par le Président Etienne TSHISEKEDI et Monsieur Joseph KABILA à l’occasion du 55ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, l’UDPS invite l’opinion tant nationale qu’internationale de noter ce qui suit:

A.DES CONVERGENCES

1) Le Président TSHISEKEDI et Monsieur Joseph KABILA ont affiché leur ferme volonté en faveur du dialogue. 2) Monsieur Joseph KABILA a rejoint le Président TSHISEKEDI en ce ,qui concerne le format réduit des participants ainsi que la durée courte des travaux. 3) Le Président Etienne TSHISEKEDI et Monsieur Joseph KABILA sont d’accord sur l’élaboration du calendrier électoral par consensus.

  1. DES DIVERGENCES

1) Le Président Etienne TSHISEKEDI tient à la médiation de la communauté internationale conformément à l’Accord cadre d’Addis-Abeba dont Monsieur KABILA est signataire ainsi qu’aux Résolutions 2098,2147 et 2211 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (ONU). En effet, l’histoire récente du Congo renseigne que quand les congolais se retrouvent seuls sous l’arbre à palabre, les résultats sont mitigés (cas de la Conférence Nationale Souveraine et des Concertations Nationales). Tandis que, quand la médiation est assurée par la Communauté Internationale les résultats sont satisfaisants (cas de l’Accord de CESSEZ LE FEU de Lusaka et des Accords de Sun City). L’UDPS considère le dialogue made in KABILA comme des concertations nationales bis et n’y prendra pas part.

2) Monsieur Joseph KABILA rejette la médiation de la Communauté Internationale.

 Cependant, dans le dernier paragraphe de son discours, il dit « je formule le vœu de voir les amis de notre pays (c’est-à-dire la Communauté Internationale) jouer comme dans le passé un rôle positif en vue de l’aboutissement heureux de cette démarchett c’est-à-dire du dialogue.

  1. DES AVIS ET CONSIDERATIONS

1) L’UDPS résume le rôle positif de la Communauté Internationale comme suit: a) L’envoi des troupes de l’ONU dans notre pays au lendemain de son accession à l’indépendance. pour aider les autorités à mater les rébellions;

  1. b) Les efforts de Monsieur LAKDAR BRAHIMI et feu Président Julius NYERERE pour concilier les positions entre J.o. MOBUTU et son opposition ;
  2. c) La médiation du Président Mandela ente J.D. MOBUTU et L.D. KABILA ; d) La médiation du Président Fréderic CILUBA dans la conclusion de l’Accord de Lusaka; e) La facilitation des Présidents MBEKI et MASlRE dans la signature des Accords de Sun City ; f) La présence dans notre pays des troupes de l’ONU grâce auxquelles la RD. Congo garde ses frontières de 1960 et voit la paix se restaurer ; g) Les aides financières et matérielles, la formation des éléments de l’armée et de la police, les bourses d’étude …
  3. h) Ceci étant, l’UDPS est convaincue que c’est ce rôle positif là que la Communauté Internationale doit jouer et considère que Monsieur Joseph KABILA n’a pas fermé la porte de la médiation de la Communauté Internationale ‘

. De ce qui précède, l’UDPS invite l’Union Africaine, la SADC, la CIRGL et le Conseil de Sécurité de l’ONU à prendre toutes les dispositions pour la convocation rapide dudit dialogue ainsi que son aboutissement heureux.

Fait à Kinshasa,

le 02 juillet 2015

Bruno MAVUNGU PUATI

Secrétaire Général