Dialogue : Bussa d’accord avec Kodjo

0
383

jean lucien busa5Contrairement au « Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement » , qui vient de récuser le facilitateur du dialogue politique en République Démocratique du Congo désigné par présidente de  l’Union Africaine, le « Front des Démocrates » encourage Edem Kodjo et le groupe de soutien au facilitateur à travailler sans relâche en vue d’un compromis politique sur la tenue de l’élection présidentielle dans le respect de la Constitution.

Après avoir échangé en date du 24 juillet 2016 avec le diplomate togolais, cette plateforme dirigée par Jean Lucien-Bussa a finalement levé l’option de rejoindre le train du dialogue.

Au cours d’un point de presse animé hier mardi 26 juillet, Jean-Lucien Bussa  a fait savoir que son groupement politique ne trouve plus d’inconvénient à prendre part à ses assises, d’autant plus qu’elles ont pour soubassement la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et non l’ordonnance présidentielle du 15 novembre 2015.

            Le Coordonateur du « Front des Démocrates » a souligné que cette exigence est partagée par l’opposition et fait l’objet d’une des résolutions de la conférence de Genval en juin dernier en Belgique.

            Jean-Lucien Bussa  a fait savoir que son groupement politique, qui n’est pas membre du « Rassemblement »,  se reconnait dans la résolution de Genval exigeant la mise en  œuvre intégrale de la Résolution 2277.

            Faisant sienne la position des évêques reprise dans leur communiqué du 24 juillet 2016, l’élu de Budjala a appelé la classe politique congolaise à la conscience et la responsabilité.

            «Plus les discussions liées à l’élection présidentielle s’éternisent, plus l’on retarde l’alternance politique en RDC », a-t-il martelé, avant d’exiger la libération des prisonniers politiques et d’opinions pour décrisper le climat politique avant la tenue du dialogue.

            Dans l’entendement du Front des Démocrates, les mesures de grâce présidentielle en faveur de certains concitoyens condamnés en justice sont insuffisantes.

            Il faut signaler que Jean-Lucien Bussa a pris part à la réunion de ce mardi 26 juillet 2016 à l’Union Africaine avec le facilitateur laquelle était consacrée à la validation des mandats de délégués au Comité préparatoire.

EW