DGDA : les douaniers de Kinshasa, du Bas-Congo et du Kasaï Oriental formés au nouveau Code

0
397

DGDA-modernisation-de-la-douane-congolaise_full_articleLa salle de conférences internationales du ministère des Affaires étrangères a servi de cadre, le vendredi 06 septembre 2013, à la cérémonie de clôture de la quatrième session de formation sur le nouveau Code des douanes, à l’intention des cadres et agents de la DGDA (Direction générale des douanes et accises) de Kinshasa/ville, du Bas-Congo et du Kasaï Oriental.

Cette quatrième session de formation, a dit le Directeur général des douanes et accises Deo Rugwiza dans son discours de clôture, met ainsi fin à toute la série des sessions de formation sur le nouveau code des douanes que la Dgda a organisées à l’intention de ses cadres et agents.

Débutée le 17 juillet 2013, l’initiation au nouveau code des douanes à l’intention des cadres et agents de la Dgda s’est déroulée en quatre sessions, pour une durée totale de 25 jours.

C’est le directeur en charge des affaires juridiques et contentieuses, Anicet Belito, qui en était le principal formateur. Il était secondé dans cette fastidieuse tâche de formateur par Béatrice Mbuyamba et Fidèle Ramazani Radjabu, respectivement sous-directeur des Equipements et Logistique et de la Brigade et Lutte contre la fraude.

1.166 douaniers initiés au nouveau Code

Au total, 1.166 douaniers ont été formés sur l’ensemble des quatre sessions.

Dans ce lot, on compte 741 hommes contre 425 femmes, répartis comme suit : 5 directeurs, 43 sous-directeurs, 124 inspecteurs, 194 contrôleurs, 389 vérificateurs et 411 vérificateurs assistants.

« La formation organisée en 4 sessions par le haute Direction a eu chacune une durée de cinq jours, soit 30 heures d’enseignements par session, et a permis à 1.166 cadres et agents, du directeur à l’attaché de bureau de 2ème classe, d’être initiés au code des douanes.

Les 1.166 apprenants, comprenaient : 741 hommes et 425 femmes, tous émus par la volonté d’apprendre. Soit 63,55% d’hommes et 36,45% du personnel féminin dépassant ainsi le rapport de 30/70 généralement recommandé.

En répartissant les apprenants par fonction, nous avons 5 directeurs des douanes, 43 sous-directeurs, 124 inspecteurs, 194 contrôleurs, 389 vérificateurs et 411 vérificateurs assistants ».

Par ailleurs, le Directeur général a indiqué que cette formation visait la matérialisation de l’un des 4 axes prioritaires du plan d’actions de la Direction Générale des Douanes et Accises pour l’exercice 2013 en cours. A savoir : le renforcement des capacités de l’un des trois domaines prioritaires retenus : le Code des douanes, le Code des accises et le Système de dédouanement automatisé (SYDONIA).

Avant d’énumérer les différents modules ayant constitué l’essentiel des enseignements suivis, en invitant les lauréats à les approfondir par la lecture personnelle, par des discussions et des échanges avec des collègues, etc.

« En effet, j’ai noté que les enseignements que vous venez de suivre ont porté sur le Code des douanes, la gestion des risques et l’éthique professionnelle avec comme sous thèmes les généralités, l’organisation et le fonctionnement des services de la douane, les éléments de base de calcul des droits et taxes, les procédures de dédouanement, les différentes destinations (ou régimes) douanières et les règles relatives à la constatation et à la répression des infractions douanières.

Ces matières sont d’une grande importance dans l’accomplissement de vos tâches de tous les jours. Je vous invite donc à les approfondir par la lecture personnelle, par des discussions et des échanges entre vous et à vous en servir à bon escient, avec pour socle les valeurs que prône le Code de l’éthique professionnelle de l’agent de l’Etat qui constitue pour nous, depuis longtemps, notre cheval de bataille ».

Il faut noter que le discours de clôture du Directeur général a été précédé par un mot de remerciements du représentant des apprenants.

Ayant choisi une femme pour les représenter, l’oratrice a rappelé que la formation qu’ils venaient de suivre s’est déroulée du 2 au 6 septembre 2013. Elle était scindée en 6 modules.

Parlant du code proprement dit, que les douaniers considèrent comme leur « Bible » quotidienne, celui-ci contient 403 articles.

Elle a exprimé, au nom du groupe, toute la reconnaissance des apprenants à la haute Direction de la Dgda pour son investissement dans la formation continue du personnel, et aussi de manière particulière au formateur principal le Directeur Anicet Belito en charge des affaires juridiques et contentieuses.

Après son discours, Deo Rugwiza Magera a procédé à la remise symbolique des certificats de participation aux lauréats. On ne peut passer sous silence cette information : le président de la Délégation syndicale nationale de la Direction Générale des Douanes et Accises, a compté parmi les lauréats et un certificat lui a été décerné.

Il importe de souligner que ce nouveau Code des douanes, promulgué par ordonnance présidentielle le 20 août 2010 était plus que jamais attendu, parce que la douane nationale était jusque là régie par le code daté de la période coloniale, en 1949.

Face à la nouvelle donne qu’impose le commerce au monde, il était impérieux d’adapter cet instrument juridique aux normes universelles conformément à la recommandation de l’Organisation Mondiale des Douanes, OMD.

Dom     

LEAVE A REPLY

*