DGDA : lancement du manifeste aérien Sydonia World-IATA

0
164

DGDA-modernisation-de-la-douane-congolaise_full_articleNeuf mois après le lancement du système informatique Sydonia World au guichet unique de l’aéroport international de Ndjili, intervenu le vendredi 27 septembre 2013 au siège de la Direction douanière provinciale Kin-Aéro, la DGDA (Direction générale des douanes et accises) vient de s’investir dans le nouveau        processus d’informatisation des procédures douanières dit « Manifeste aérien Sydonia World-IATA ».

 C’était au cours du séminaire organisé à ce sujet, le vendredi 27 juin 2014 au centre d’événements Romeo Golf dans la commune de la Gombe, et présidé par le Directeur général adjoint de la DGDA chargé de l’administration et des finances Gabriel Mwepu Numbi.

Prenant la parole, le DGA en charge des questions administratives et financières a tenu à rappeler à l’intention des participants l’histoire de l’informatisation de la douane intervenue en 1990, en passant par le processus de modernisation et de réforme dans lequel la première régie financière congolaise s’est lancée depuis environ dix ans.

« L’histoire de l’informatisation à la DGDA a débuté en 1990 avec des versions du SYDONIA moins performantes d’alors jusqu’en 2004, date de la signature de la Convention de la mise en place de SYDONIA++. Pendant plusieurs années, la DGDA a procédé à l’installation de la version ++ par l’automatisation de plus de 20 sites douaniers. Actuellement, on est au total à 37 sites sur SYDONIA++ (phase achevée en décembre 2012).

Alors que s’achevait la migration sur SYDONIA++, le projet SYDONIA World vit le jour en 2012 en appui au programme de réforme et de modernisation douanières en cours en RDC ».

Il a rappelé, en outre, que ledit projet constitue l’un des volets du Programme d’Appui au Commerce (AIDCOM) qui bénéficie du financement du dixième fonds européen de développement. A ce titre, a-t-il poursuivi, le projet entre dans le cadre du plan stratégique pour la réforme des finances publiques. Il vise notamment l’élargissement de l’espace budgétaire. C’est pourquoi il a fait l’objet d’une convention entre le gouvernement de la République démocratique du Congo, la CNUCED et l’Union européenne comme bailleur de fonds.

« Grâce au Projet National SYDONIA démarré en avril 2011 jusqu’à fin 2014, à ce jour, plus de 92% des déclarations et 95% des recettes sont automatisées sous SYDONIA.

A ce sujet, l’état des lieux du Projet National SYDONIA se présente comme suit :

– Primo : 37 sites douaniers sont automatisés sous SYDONIA++ ;

– Secundo : il y a eu finalisation du prototype national SYDONIA World ;

– Tertio : lancement de SYDONIA World dans 8 sites douaniers, soit : tous les sites importants de Kinshasa (SEP/ville, HRS, Kin-Aéro, et Kin-ville) – phase achevée en décembre 2013 ; tous les sites importants du Bas-Congo : port de Matadi et Ango-Ango/SOCOPE en février 2014, Ango-Ango/SEP en mars 2014, et le port de Boma en mai 2014;

– Quarto : dans le cadre du transfert technologique, des connaissances et du savoir-faire : nous disposons d’une équipe nationale qui est constituée de 6 fonctionnels et 5 informaticiens ; plus de 2500 apprenants ont été formés (cadres et agents douaniers, commissionnaires en douane et divers opérateurs économiques) ; plus de 10 partenaires économiques (banques, SCTP, OCC, …) sont connectés au système SYDONIA ; il y a possibilité de procéder au paiement électronique pour toute déclaration ;

– Quinto : nous comptons d’ici la fin du projet de former plus de 1500 apprenants supplémentaires et lancer le SYDONIA World dans plus de 10 sites couvrant les principales provinces du pays ».

            En plus, Gabriel Mwepu Numbi a fait savoir que le choix porté sur le logiciel Sydonia World se justifie par le fait que, de manière globale, ce logiciel a pour objectif ultime la réduction du temps de passage en douane des marchandises. Cela constitue la principale préoccupation du gouvernement de la République.

            Après avoir exprimé sa gratitude envers toutes les institutions qui ont toujours soutenu la douane en vue de lui assurer la bonne marche, le Directeur général adjoint a déclaré : « En effet, la réforme et la modernisation de la Douane s’inscrit parfaitement dans la vision de la révolution de la modernité prônée par le président de la république et  chef de l’Etat. C’est aussi l’occasion de rappeler l’appui du gouvernement de la république grâce à l’implication personnelle de son Excellence Monsieur le premier ministre et relayé en particulier par son Excellence Monsieur le ministre délégué aux Finances dans la mise en œuvre du programme de réforme et de modernisation de la DGDA ».

Dom

LEAVE A REPLY

*