DGDA : 33 cadres formés sur l’évaluation en douane

0
262

DGDA-modernisation-de-la-douane-congolaise_full_articleOuvert le lundi 25 mai 2015, le séminaire national sur le contrôle de l’évaluation en douane organisé à l’intention des cadres et agents de la DGDA (Direction générale des douanes et accises) a été clôturé le vendredi 29 mai 2015.

Dans son discours de clôture officielle des travaux, le Directeur Général de la DGDA, Deo Rugwaiza, a exprimé sa satisfaction de voir des douaniers enrichis en nouvelles connaissances en matière d’évaluation douanière.

Animé par deux experts ou formateurs de l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes) pendant 5 jours, plusieurs thèmes ont été développés au cours de ce séminaire de formation sur l’évaluation en douane. Il s’agit notamment de : l’introduction à l’accord de mise en œuvre de l’article VII de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce de 1994, des instruments et outils de l’Organisation mondiale des douanes, des mécanismes du commerce international, du dossier recettes de l’OMD, des règles de l’article 1 de l’Accord GATT, des facteurs pouvant affecter le prix payé ou à payer, des méthodes de substitution, des ajustements, des redevances et droits de licence, de la fraude sur la valeur, des directives pour le contrôle de l’évaluation, des conditions de vente, et des directives aux fins du contrôle a posteriori.

«Ces thèmes développés par des experts au bénéfice d’un auditoire averti désireux d’enrichir ses connaissances auront, j’en suis convaincu, permis aux participants de se familiariser avec les dispositions de l’Article VII de l’Accord Général sur les tarifs douaniers et le Commerce de l’Organisation Mondiale du Commerce ainsi qu’avec les instruments et outils de l’Organisation Mondiale des Douanes relatifs à l’évaluation en douane », a déclaré le numéro un des douanes congolaises Deo Rugwiza Magera.

            Avant de rappeler que sa régie avait signé, en date du 5 mars de l’année en cours, avec l’Organisation Mondiale des Douanes, un accord relatif au support de formation visant à mettre à la disposition de la Direction Générale des Douanes et Accises du matériel de formation sur des ordinateurs, contenant :

– Une base de données du Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises qui est le langage universel du Commerce mondial ;

– Une base de données du Recueil sur l’évaluation en douane ;

–           Une base de données sur la Convention internationale pour la simplification et l’harmonisation des régimes douaniers, appelée Convention de Kyoto Révisée « CKR » qui est le fondement des régimes douaniers modernes du 21ème siècle.

            A ce propos, renseigne-t-il, la DGDA a acquis sur fonds propres 2.000 ordinateurs dotés de ces supports dont quelques uns ont été exploités au cours du séminaire.

Des recommandations

            Après avoir remercié les douaniers pour leur assiduité aux travaux et leur disposition à enrichir leur connaissance en matière d’évaluation en douane, exprimé sa gratitude envers les formateurs de l’OMD, le Directeur Général de la DGDA a fait trois importantes recommandations aux douaniers qui venaient de subir la formation en évaluation en douane.

            Premièrement, il les invite à être des adeptes et animateurs du changement vers la modernité de l’administration douanière ;

            Deuxièmement, à s’approprier les enseignements reçus au cours du séminaire de manière à former, à leur tour, leurs collègues en matière d’évaluation en douane ;

            Troisièmement enfin, considérer les acquis du séminaire comme une mine d’or à exploiter et une réserve où il faudra se ressourcer continuellement.

            Exprimant sa pleine satisfaction pour la formation dispensée aux douaniers de Kinshasa et à ceux de la province douanière du Kongo central, Deo Rugwiza a émis le vœu de voir le même module de formation s’ouvrir à Lubumbashi comme le prévoit le programme, à l’intention des douaniers du Katanga, du Nord Kivu, du Sud-Kivu, et de la Province Orientale, ce lundi 1er juin 2015.

            Il importe de signaler qu’hormis les 33 douaniers congolais composés de 14 femmes et 19 hommes, 2 cadres de la douane centrafricaine ont aussi participé au même séminaire.

            Il faut rappeler qu’avant l’intervention du Directeur général pour la clôture du séminaire de formation, un représentant des participants a lu le mot de remerciements. Il a salué le souci de la Haute hiérarchie de la DGDA pour l’intérêt placé dans le renforcement des capacités du personnel. Plusieurs sessions de formation ont été organisées depuis l’avènement Rugwiza à la tête de la DGDA, a-t-il souligné, avant d’en énumérer quelques unes.

            Agent féminin de son état, elle a tenu à remercier particulièrement le Directeur général pour avoir valorisé la femme pendant son mandat. Pour le cas d’espèce, parmi les 33 participants à l’atelier de formation sur l’évaluation en douane, on compté a 14 femmes.

            L’un des formateurs de l’OMD a aussi dit ses remerciements au staff dirigeant de la douane congolaise pour son engagement à mettre à jour les ressources humaines.

Dom