Le développement socio-économique des Pygmées en question

0
112

La Dynamique des groupes des Peuples autochtones (DGPA) a organisé une table ronde focalisée sur les engagements de la République Démocratique du Congo et de ses partenaires en faveur des Peuples autochtones : Bilan et Perspectives. Ces assises se tiennent du 15 au 16 juin 2016, à Kempesky Fleuve Congo Hôtel, dans la commune de la Gombe. Ouvert par le directeur de cabinet du ministre de la Justice et Droits Humains, Gérard Barthelemy Nkata Bayoko, cette table ronde vise plusieurs objectifs, notamment, effectuer le lancement du mécanisme des dons dédiés aux peuples autochtones et communautés locales du
programme d’investissement forestier ; stimuler une discussion sur le développement socio-économique à travers des projets et actions de terrain.

En outre, ces assises veulent mener des discussions,
clarification et suggestion sur les modalités de la mise en œuvre et
les conditions clefs pour le succès du projet ; des réflexions sur le
cadre stratégique pour la préparation d’un programme  de développement
en faveur des peuples autochtones pygmées en RDC et échanger sur les
pistes des solutions à partir des leçons apprises lors de la mise en
œuvre de projets. Les participants à la table ronde vont aussi
aborder d’autres aspects parmi en rappelant et en facilitant
l’application en RDC des engagements de l’Etat, y compris au travers
la déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples
autochtones ainsi que les résolutions pertinentes découlant de la
Conférence mondiale sur le peuple autochtone.  mais aussi celles
détaillées dans les différents piliers du cadre stratégique pour la
préparation d’un programme de développement en faveur des peuples
autochtones pygmées en RDC

Les résultats attendus provoquent l’espoir

Dans son mot de bienvenu, un représentant des Pygmées a fait savoir
qu’il était très heureux de voir cette table ronde se tenir avec un
cahier de charge très capital dont les résolutions seront profitables
à tous les pygmées. De son côté, Patrick Saïdi, coordonnateur de la
DGPA a fait savoir que cette rencontre est de grande envergure, car,
elle regroupe plusieurs cadres et représentants des autochtones des
différentes provinces pour mettre en place une feuille de route pour
la préparation et l’implémentation d’un programme de développement. Le
représentant du directeur pays de la FIDA a estimé que les pygmées ont
un grand rôle à jouer sur le plan du développement, tandis que le
directeur pays du Haut Commissariat des droits de l’Homme a rappelé
l’obligation et le devoir  de tous les Etats membres de l’Organisation
des Nations-Unis, de respecter les droits de chaque personne ou groupe
d’individus. Mme Adolphine Muleyi, ministre provinciale de
l’Agriculture, Affaire foncières et Développement durable du Sud-Kivu,
a exprimé sa joie de constater que les besoins et problèmes des
autochtones constituent une préoccupation majeure de  plusieurs
organisations œuvrant au Congo.
Dorcas NSOMUE