Deuxième Forum citoyen : débat sans tabou entre Motemona et Kinois sur la sécurité

0
37

Le Réseau pour la Réforme du secteur de sécurité et de justice (RRSS-J), section Kinshasa a organisé, avec l’appui de l’organisme DAI, le deuxième forum citoyen sur la « gestion de la sécurité des personnes et des biens dans la ville de Kinshasa ». La salle de conférences du collège Boboto a offert l’occasion à Godard Motemona, ministre provincial de la Population, sécurité et décentralisation d’échanger, sans tabou, avec les Kinois sur des questions d’intérêt commun touchant à la sécurité.            

            Sous la modération de Kazadi, membre du RRSS-Kinshasa, les échanges ont porté sur l’apport de la Police dans la sécurisation des citoyens mais aussi sur les faiblesses décelées dans ce corps pourtant indispensable à la communauté.

            Dans son discours, Motemona a énuméré des communes kinoises réputées criminogènes et porté à la connaissance de ses interlocuteurs que les moyens alloués à la Police sont fort limités.

Tout en soulignant que la Police dépend du gouvernement central, il a cependant assuré l’auditoire de la détermination de son ministère à placer la capitale hors danger « avec les moyens de bord ». Enfin, Godard Motemona a salué l’Agora désormais lancé par la société civile de Kinshasa et rassuré les activistes de la possibilité de la présence d’un « societard » au sein du comité de sécurité de la ville.

Le Coordonnateur national comme celui de Kinshasa ont tous deux, dans leurs discours,  mis en exergue l’obligation, pour l’exécutif provincial, de rendre compte à la population à travers des échanges voulus démocratiques. Ils s’est félicité de la disponibilité du ministre, tout au long du débat, à répondre aux préoccupations de la population.

            Dans l’exposé des motifs, le RRSS a rappelé que lors de l’accord global et inclusif de Sun City de 2002, l’option avait été levée de réformer les services de sécurité puis tard, la réforme de la justice. « Il est cependant inquiétant de réaliser que depuis l’année 2002, aucune loi donnant lieu à la réforme du secteur de sécurité et de la justice n’ait été promulguée ». Ce forum poursuivait deux objectifs : faciliter les échanges entre l’exécutif provincial et la société civile  sur les mécanismes de surveillance du secteur sécuritaire dans la ville de Kinshasa; et permettre à l’exécutif provincial de recevoir des propositions concrètes de la part de la population en vue d’améliorer la sécurité des personnes et de leurs biens dans la ville de Kinshasa. Et comme attentes, le Rrss entendait obtenir l’engagement de l’exécutif provincial dans l’accélération du processus d’adoption des lois relatives à la réforme des services de sécurité et l’effectivité de la participation citoyenne dans la gestion des questions sécuritaires. Ont été présents, des députés provinciaux et Nationaux, et des responsables de la Police.  Le deuxième forum s’était tenu en juin au Centre Carter à Limete.   

D-I.K

LEAVE A REPLY

*