Des mesures préventives avant les conclusions de l’enquête

0
78

Logo-de-la-LinafootIl a été décidé préventivement, compte tenu du drame vécu – 15 morts – dimanche dernier au stade Révérend Père Raphaël lors du match ayant opposé l’AS V.Club au TP Mazembe pour le compte de la 6ème et dernière journée du play off du 19ème championnat de la LINAFOOT (Ligue nationale de football) et de la proximité de la rencontre de la 1ère journée des quarts de finale de la 18ème Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football), groupe A,  prévue le dimanche 18 mai 2014, contre la formation égyptienne de Zamalek, que celle-ci puisse se dérouler à mi-huis clos, au même endroit.

Cependant, l’enquête ouverte devra déterminer la responsabilité de tous les acteurs impliqués dans l’affaire. Il ne faudra pas surtout pas laisser l’impression du «laisser faire» pour éviter que ces douloureux événements  ne se répètent. Les mesures à prendre devront tenir compte de ce qui s’était passé antérieurement et concerner l’ensemble du pays afin d’assainir complètement les milieux sportifs aujourd’hui en total recul à cause de la discrimination dans la prise des sanctions.

            S’agissant de 5.000 billets d’accès réservés à l’AS V.Club pour son importante confrontation avec Zamalek, il ne faudra surtout pas que cette situation s’étende aux prochaines journées de l’épreuve africaine, sinon ce serait pénaliser le représentant de la RDC qui a grandement besoin du soutien de ses fanatiques. Une sanction qui ne dit pas son nom sur laquelle l’on devra se pencher rapidement pour ne pas mettre ses adversaires en position de croire qu’ils n’évoluent pas à l’extérieur et de profiter du manque de chaleur dans le stade en se produisant l’esprit libéré.

            Les textes devront aussi être revisités pour que les fautes commises lors des compétitions nationales soient sanctionnées courageusement et en toute conscience pour sortir le sport congolais de l’ornière. Une campagne de sensibilisation appropriée devra être menée pour que plus personne n’échappe à la loi, quel qu’il soit.

SIKI NTETANI MBEMBA

LEAVE A REPLY

*