Des intellectuels catholiques en Congrès

0
112

Cardina-Laurant-marche-16-fevrier-2012Des Congolais regroupés au sein du Mouvement International des Intellectuels Catholiques (MIIC) Pax Romana/ RDC  étaient en congrès extraordinaire le dimanche 22 novembre 2015 au Centre Lassalien, à Kintambo. Amener les congressistes à saisir la nécessité d’une réelle mobilisation des ressources humaines et mieux faire rayonner leur asbl figurait parmi les objectifs poursuivis. Me Célestin Ohote, Rachidi Dieudonné et trois autres  membres du bureau Comité exécutif national du MIIC ont présidé ce congrès. Un moratoire de trois ans a été accordé à l’actuel bureau en vue de convoquer un congrès électif au terme de ladite période.

Provenant de Lubumbashi, Kisangani, Kananga…. , les congressistes ont discuté de la collaboration entre leur asbl et la CENCO, de la participation du MIIC Pax Romana/ RDC aux ateliers et séminaires internationaux….

Face aux enjeux de l’heure et dans le souci  d’approfondir leur engagement en tant qu’ambassadeurs du Christ dans leurs milieux, les congressistes se sont engagés à œuvrer au maintien et à la consolidation de la paix à travers la prévention, le règlement et la transformation positive des conflits. En ce qui concerne le volet électoral, le MIIC/ RDC  entend prendre une part active dans l’observation de toutes les étapes du processus électoral et la sensibilisation des populations à une vigilance pacifique face à ce cycle électoral.

            S’agissant de la décentralisation, les intellectuels catholiques ont pris l’engament de faire le monitoring des actes de gouvernance à différents échelons, à les évaluer, à sensibiliser les populations aux mécanismes de participation et de contrôle citoyen de la res publica.

            Une célébration eucharistique dans la chapelle du Centre Lassalien a constitué l’autre temps fort de cette journée. Se référant aux Saintes Ecritures, l’officiant du jour a rappelé les passages bibliques où Jésus explique à Pierre le sens de son royaume. Il a relevé que Jésus fut un leader mais son leadership était différent de celui des dirigeants de ce monde qui, bien souvent, associent la violence à leur pouvoir.

            Il a indiqué qu’un leader est non seulement une personne qui est aux affaires mais aussi qui est écoutée par un grand nombre de citoyens. Les intellectuels catholiques peuvent accéder aussi aux affaires mais doivent s’inspirer de Jésus qui a donné sa vie pour le salut de l’humanité, a-t-il conclu.

Jean-Pierre Nkutu