Des étudiants maraîchers à l’UPN

0
42

Un nouveau décor est de plus en plus perceptible devant certains auditoires et homes de l’Université Pédagogique Nationale (UPN), dans la commune de Ngaliema. Il s’agit des jardins potagers. A première vue, les visiteurs sont tentés de croire à l’intrusion des mamans maraîchères dans la concession de cet établissement d’enseignement supérieur et universitaire.

Mais, en réalité, les « propriétaires » des plates-bandes où l’on peut admirer légumes, tomates, oignons, piment… ne sont autres que des étudiants, et plus précisément des agronomes en formation. On a appris que les futurs agronomes aménagent ces jardins potagers dans le cadre de leurs travaux pratiques.

Les plates-bandes sont tellement bien tenues qu’elles commencent à attirer les vendeuses de légumes des marchés de quartiers environnants, qui viennent s’y approvisionner en légumes et épices. Une plate-bande est proposée à l’équivalent de 60 dollars américains. Cela permet aux étudiants-agronomes de se prendre financièrement en charge.

Mais, ils se plaignent de manquer de matériels (arrosoirs, bêches, rateaux, houes, machettes) et d’intrants (engrais chimiques, graines).

Nathalie Manzama

(stg/ UPN)

LEAVE A REPLY

*