Des écoliers de Ngandajika suivront bientôt les leçons dans des conditions acceptables

0
33

Des écoliers de Ngandajika, dans la province du Kasaï Oriental, suivront très bientôt leurs cours sur des bancs et salles de classe confortables. Information livrée par une équipe de la Caritas Congo qui vient d’achever une mission dans cette partie de la RDC. Jusque-là, ces écoliers s’installaient sur le pavement pour suivre les cours dans des bâtiments sans fenêtres ni plafonds, aux  toitures croulantes. 

 Pour mettre fin à cette situation,  le Gouvernement congolais s’est engagé à faire reconstruire 1.000 écoles pour la première année du Projet de Réhabilitation et de Reconstruction des Infrastructures Scolaires (PRRIS). C’est dans ce cadre  que Caritas Congo Asbl est en train de finaliser des travaux de reconstruction de 7 écoles dans le territoire de Ngandajika.

Cette opération est aussi exécutée pour 50 autres écoles dans d’autres parties du pays. «Nous avons 4 écoles dont les travaux ont déjà démarré. Trois autres se trouvent à Ngandajika-centre, en phase terminale», a indiqué l’Ingénieur Alidor Bangu, Chargé des Infrastructures de la Caritas Congo Asbl.

Et son collègue, l’ingénieur Jacques Mukendi, de préciser que les trois écoles de Ngandajika-centre sont presqu’à la fin. Il s’agit de l’E.P Bukasa  Kakumbi,  de l’E.P Bukoku et  de l’E.P du 22  septembre,  appelée autrefois  Kelekato. En outre, sur les quatre écoles restantes, trois sont au niveau de la Chefferie de Bakwa-Mulumba, appelée  Mulumba

Ngumbua,  et une autre à Kabanda.

A Ngandajika-centre, les trois écoles quasiment achevées sont à côté de vieilles bâtisses. Il se dégage une nette différence, un peu comme le jour et la nuit. L’idée d’étudier désormais dans ces classes confortables réjouit écoliers et enseignants. «Les  enfants vont  étudier enfin dans de bonnes conditions.   Nous  sommes fiers de la reconstruction de notre école du 22 septembre. Nous félicitons et remercions  le Gouvernement  de la République Démocratique du Congo de

nous  avoir  donné  ce bijou  que nous  allons bien  garder  pour le progrès  de nos enfants  et  du pays », a déclaré Marcel KABUINDA, enseignant  en 6ème  année primaire.

            A l’école primaire E.P Bukasa  Kakumbi, les écoliers étudient sur de morceaux de pierres et de bois, dans des cases en chaume, d’une part, et dans un vieux bâtiment d’autre part.  LUMWAMBA  Sylvain, titulaire d’une classe  de  6ème  année primaire,  a  également   remercié  le Gouvernement  ainsi  que  la Caritas Congo Asbl pour ces  beaux  bâtiments qu’ils vont  bien  utiliser et  protéger parce que c’est un héritage qu’ils doivent eux aussi laisser à la postérité.

            Pour leur part, des élèves de  l’école EP Bukasa n’ont  pas  manqué d’exprimer  leur  gratitude pour la concrétisation de ce projet : « Nous  n’avions  pas  de bancs. Nous sommes aujourd’hui fiers puisque nous étudierons bientôt sur des bancs et dans  de  nouveaux  bâtiments confortables ».En fait, des nouvelles écoles disposeront de deux bâtiments de trois salles de classe chacune, d’un bloc de trois locaux  et des installations hygiéniques à six boxes pour filles et garçons, avec une citerne d’eau pour faciliter le lavage des mains des usagers.

 Yves Kadima