Des cadres et agents de l’Ogefrem outillés pour le transport multimodal

0
485

ogefrem_siegeLes lampions se sont éteints le samedi 19 juillet 2014 sur le séminaire de formation sur le transport multimodal et commerce international organisé par la direction générale de l’Office de Gestion de Fret Multimodal  à l’intention des agents et cadres de cette entreprise publique du 16 au 18 juillet 2014.

Ouvert et clôturé par le Directeur général ad intérim de l’Ogefrem, Anatole Kikwa Mata Mutambo, il avait pour objectif d’amener le personnel de l’Ogefrem à une meilleure compréhension des politiques appliquées dans leur institution suite à la réforme des entreprises publiques opérée en 2008. L’Ogefrem, hier entreprise publique en charge du fret maritime, a été transformé en Office de gestion du fret multimodal par le décret n°09/63 du 03/12/2009.

Cette  transformation élargit les atouts et tâches de cette entreprise et lui confère une nouvelle politique de travail et de gestion dans le secteur du transport multimodal. Raison pour laquelle, le personnel doit répondre aux exigences des standards internationaux.

Il faudrait noter que le système des transports de la RDC consiste en un réseau multimodal, car tributaire de la configuration géographique particulière du pays. Cette spécificité n’est pas sans incidence sur les coûts du transport et du transit.

Formation : la priorité du DG ai

 Dans son allocution d’ouverture, Anatole Kikwa a fait savoir que la tenue dudit séminaire  à Kinshasa répond à la volonté de former un maximum d’agents et cadres sur place au pays, au lieu d’une poignée de privilégiés à l’étranger. Cette politique est moins coûteuse pour l’entreprise.

A la séance de clôture, le Directeur général de l’Ogefrem a exhorté les participants à mettre en pratique toutes les leçons apprises lors de ce séminaire. Car, elles s’avèrent salvatrices pour l’augmentation des recettes et des meilleures politiques à appliquer dans le déroulement de leur travail.

Il a, en outre, souligné que cette session formation avait pour but de permettre au personnel de l’Ogefrem de maîtriser les outils de la logistique internationale du transport maritime, d’avoir une bonne connaissance des autres modes de transport et comprendre la tarification des différents intervenants dans la chaîne de transport (commissionnaires, manutentionnaires, cosignataires, etc.).

 Thématiques développées

 Au cours de cette session de formation, les experts- formateurs Seringe Diop, Secrétaire général honoraire de l’UCCA, et Philippe Bonnevie, ancien Délégué général de l’Association des utilisateurs de transport de fret de France (AUTF), tous du cabinet d’Etudes, d’Experts Maritimes et de Conseil du Fret Multimodal (Cermaco) ont largement parlé du « transport multimodal et commerce international ». Ils ont exposés sur les thèmes suivants :

–           Les généralités sur le transport maritime : le contexte économique du transport maritime et commerce international dans la zone de l’Union de Conseil des Chargeurs Africains (UCCA) ;

– L’organisation du transport maritime : le tramping et le transport de lignes régulières;

– Les principales dispositions des règles de Hambourg ;

– Les règles de Rotterdam(2008) ;

– Les différents documents du transport maritime ;

– La chaîne du transport international et ses acteurs : les principaux acteurs en transport maritime;

– Les éléments du coût d’exploitation d’un navire ;

– Responsabilité du chargeur et problèmes liés à la conteneurisation ;

– La tarification maritime, notamment, les structures des trafics, les liners terms, la taxation du fret, les types de contrat du transport conteneurisé, les surcharges tarifaires, les ristournes, les incoterms, les assurances maritimes, la taxation, etc.

             Contents de cette remise à niveau, le personnel de l’Ogefrem, par le biais d’Idas  Nziko, a remercié la haute hiérarchie, en réaffirmant leur engagement à être beaucoup plus pragmatique dans l’accomplissement de leurs différentes tâches.

        A la lumière de cette politique managériale du comité directeur de l’Ogefrem, il  y a de quoi saluer les initiatives et actions d’Anatole Kikwa.

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*