Députation provinciale : 59. 139 dossiers individuels réceptionnés

0
42

Après deux nuits blanches pour l’examen des dossiers des candidatures
déposés dans plus de 200 circonscriptions électorales de la République
Démocratique du Congo, la Commission Electorale Nationale Indépendante
a rendu publiques, les listes recevables et non recevables pour la
législature provinciale, le vendredi 27 juillet 2018, aux environs de
minuit 30. La lecture de ces décisions était faite par le rapporteur
de cette institution, Jean-Pierre KALAMBA MULUMBA N’GALULA.  Au total,
59.139 dossiers individuels ont été réceptionnés dont 19.713 dossiers
des titulaires et 39.426 dossiers des suppléants. Soulignons que sur
l’ensemble des dossiers, les candidatures féminines sont minimes,
c’est-à-dire environ 2.500 dossiers seulement. Selon la loi, il n’est
prévu qu’à peu près  721 sièges.

Notons que ces décisions sont  signées par le Président Corneille
NANGAA YOBELUO, déclarant successivement recevables et irrecevables
les candidatures des indépendants, partis et regroupements politiques
aux élections provinciales. Ces décisions résultent des travaux durs
de délibération qui ont pris de près d’une semaine au niveau de
l’assemblée plénière secondée par des experts électoraux et juridiques
de cette institution.
Jean Pierre Kalamba a fait savoir aux professionnels des médias en
particulier et à l’ensemble de la population congolaise en général que
les listes provisoires des Candidats Députés provinciaux sont
affichées dans les antennes de la CENI. Elles sont également
disponibles sur le site web de la CENI : www.ceni.cd d’autre part
En effet, sur le plan technique, ces décisions N°021/CENI/BUR/18 et
N°022/CENI/BUR/18 du 26 juillet 2018 ont été motivées en prenant en
compte les procès-verbaux établis par les Bureaux de Réception et
Traitement des candidatures aux élections provinciales. Lors dudit
traitement, la CENI s’est également apaisantie sur les conditions
d’éligibilité et d’inéligibilité des candidats et les critères de
recevabilité et de non recevabilité des dossiers des candidatures
telles que fixées par la loi électorale et ses mesures d’application.
Notons aussi que la CENI a fait le constat selon lequel certains
dossiers de candidatures n’ont pas respecté les dispositions légales
au regard des motivations spécifiques de chacun.
Ainsi, la publication de ces listes provisoires ouvre de la voie à
l’étape de contentieux électoraux pour la députation provinciale
conformément au calendrier électoral.
Les contestations des listes provisoires des candidatures ainsi
publiées devaient être déposées à partir du 27 juillet 2018 auprès des
Cours d’Appel compétentes faisant office de Cours administratives
d’Appel du ressort des Bureaux de Réception et Traitement des
Candidatures dans un délai de cinq jours suivant la publication.
Conformément à l’article 27 de la Loi électorale, les Cours
d’Appel disposent d’un délai de dix jours ouvrables pour rendre leurs
décisions, à compter de la date de leur saisine.Pour terminer, le
rapporteur a martelé qu’à la réception des arrêts des différentes
Cours d’Appel, la CENI rendra publiques les listes définitives des
candidatures retenues, en conformité avec l’article 27, alinéa 6 de la
Loi électorale.
Dorcas NSOMUE