Dépôt au Parlement de la synthèse des propositions sur la Loi électorale

0
42

Le Comité de suivi de la Société civile de la Rd Congo a déposé, le jeudi 12 mai dernier auprès du Président de l’Assemblée nationale, un fascicule contenant la synthèse de propositions de la Société civile en rapport avec la révision de la Loi électorale du 09 mars 2006. Cela, pour le Comité de suivi de la Société civile, fait partie des « Contributions de la Société civile au processus des réformes électorales ». Dans un point de presse tenu le même jour par la présidente, Chantal Kanyimbo, sous la modération de Me Marie-André Muila Kayembe, questeur et membre de la thématique ‘Parlement-Elections’ dans les locaux du ministère du Travail et de la Prévoyance social, dans la commune de la Gombe, la quintessence des diverses contributions de cette structure a été portée à la connaissance de l’opinion.

En effet, les différents intervenants et membres du Comité de suivi  ont rappelé l’important rôle joué par la Société civile congolaise dans le processus électoral de 2005-2006. Les évolutions politiques au Congo depuis 1989, avaient déjà vu l’émergence de la société civile  sur la scène congolaise. En raison de ce rôle accru, la contribution et l’implication de la société civile se sont manifestées tout au long du processus électoral passé : l’organisation des élections, la gestion des conflits, la sensibilisation, l’animation des structures de la commission électorale et autres ont été des initiatives menées par la société civile. Pour le Comité de suivi, il est donc tout à fait logique qu’en perspective des élections de 2011-2013, la société civile s’implique à nouveau, afin de garantir un environnement électoral favorable à la paix.

Le Comité de suivi juge bon qu’un débat populaire soit engagé et qu’au sein des partis et coalitions politiques se discute l’amendement de la loi électorale. Pour ne pas être pris de court, la société civile doit participer à ce débat sur les réformes électorales. C’est justement dans ce cadre que les délégués des organisations de la Société civile de la Rd Congo se sont retrouvés en ateliers de réflexion avec l’appui technique et financier de EISA dans la période allant du 21 février au O7 mars 2011, et ont formulé les propositions  contenues dans le fascicule remis au président de l’Assemblée nationale, mais qui sera  aussi remis aux autres partenaires tels que gouvernement, Pnud, etc.

En parcourant ce fascicule, on note que les propositions faites se référent à la Constitution de la République ; aux recommandations des experts de la Sadc lors de la conférence sur l’évaluation des processus électoraux dans les pays membres tenue à  Addis-Abeba en novembre 2010. En outre, le Comité de suivi affirme qu’il tire des leçons des difficultés et  obstacles ayant émaillé le processus électoral en Rd Congo en 2005 et 2006 et considère que les élections doivent rester libres, démocratiques et transparentes comme l’unique moyen d’accéder légitimement au pouvoir.                       SAKAZ

LEAVE A REPLY

*