Démarrage de la vaccination des enfants de 0 à 5 ans

0
54

Le Secrétaire général du ministère de la Santé publique, Pierre Lokadi, a lancé la campagne de vaccination contre la poliomyélite pour les enfants de 0 à 5ans sur l’ensemble du territoire national. Cette maladie est causée par le poliovirus sauvage qui sévit, à l’état endémique, dans plusieurs pays africains et particulièrement dans notre pays qui a neuf voisins frontaliers. Cet état de chose exige de la part des autorités sanitaire de la RDC une surveillance permanente de toutes les Zones de santé du pays, particulièrement celles avoisinant la frontière avec le Nord de l’Angola qui se trouve être, pour le cas d’espèce, l’un des principaux réservoirs du poliovirus et porte d’entrée dans notre pays. Les mouvements transfrontaliers des populations, conjugués à l’existence de certains enfants ou ménages non atteints par les précédentes vaccinations des années antérieures, imposent des vaccinations répétitives pour arriver à l’éradication de cette maladie sur le territoire congolais.

Le cadre touristique de Kinkole, à l’Est de Kinshasa, a servi à ce lancement le jeudi 03 mai 2012. Les agents vaccinateurs ont cinq jours (du 03 à 07 mai) pour atteindre, ici dans la capitale, tous les enfants ciblés. Dès le début de cette campagne – qui se déroule de porte-à-porte pour maximiser la chance d’atteindre tous les enfants – il a été constaté un engouement des parents pour la vaccination de leurs enfants. A cette occasion, il faut souligner que chaque enfant visité reçoit non seulement la goutte salvatrice de la vaccination, mais aussi un supplément de comprimés de Vitamine A et de  vermifuge pour lui permettre une saine croissance.

Le premier constat fait sur terrain, à la fin de la journée par les différents vaccinateurs, indique un bon début et  de la vaccination et presque pas de résistance à cette campagne, grâce à une sensibilisation préalable faite à Kinshasa sur les bienfaits et l’impact de cette activité sur l’avenir des enfants. Toutefois, certaines craintes sont toujours exprimées sur la survenue de la fièvre après la vaccination. Cette fièvre normalement ne dure pas et peut être évacuée avec un simple comprimé d’aspirinecontre la fièvre ou alors signaler le cas au centre de santé ou aux vaccinateurs eux-mêmes.

IZIANA Lubuele
 (stg Ifasic)

LEAVE A REPLY

*