Delly Sessanga (Envol) : la RDC n’a pas besoin d’une Loi ordinaire sur le référendum

0
201

Delly Sessanga. Radio Okapi/ Ph. John BompengoPlusieurs langues se délient pour dénoncer la proposition de la loi portant organisation du référendum initiée par deux députés de la Majorité présidentielle. La dernière réaction vient de l’Envol, le parti du député national Delly Sessanga, qui avait déjà joué le rôle d’avant-gardiste pour bloquer le tripatouillage de la loi électorale en janvier 2015.

Dans une déclaration lue lundi soir par son Secrétaire Général, Freddy Sukusuku, à son siège, l’Envol a alerté l’opinion tant nationale qu’internationale sur le danger que représente cette initiative législative pour la démocratie, la paix sociale et l’Etat de droit.

L’Envol a rappelé que le président de l’Assemblée nationale n’a pas annoncé, comme l’exige l’article 139 du Règlement intérieur, le dépôt de ladite proposition de loi. Sessanga et les siens voient dans cette attitude d’Aubin Minaku un agenda caché.  

 Le président de l’ENVOL a fait remarquer que la Constitution de la RDC n’a pas prévu des lois référendaires en dehors d’une consultation référendaire.

Delly sessanga a jugé inopportun pour la RDC d’avoir une Loi ordinaire permanente portant sur le référendum, d’autant plus que les questions à soumettre à pareil exercice dépendent du contexte.

            L’ancien président de la Commission Politique, Administrative et Judiciaire a indiqué que la Constitution de la RDC n’a pas prévu l’organisation d’un référendum en dehors du cadre de la révision constitutionnelle, suite à l’absence de la majorité qualifiée des 3/5 au niveau du Congrès, conformément à l’article 218 de la Constitution.

                                                                                                                       ERIC WEMBA