Au-delà de l’appel de Bemba …

0
361

Depuis sa cellule de La Haye, Jean-Pierre Bemba Gombo, l’inamovible chairman du MLC, a adressé un message pathétique aux Congolais : « La RDC est devenue la risée du monde » !

Les Congolais ont accueilli ce message sans la moindre surprise. Parce que c’est depuis belle lurette qu’ils savent que « le pays va mal », pour reprendre les célèbres mots de nos vénérables pères de l’Eglise catholique romaine.

            Il y a un peu plus d’un an, dans le but de rechercher des voies susceptibles de remettre la nation sur les rails, les politiciens avaient tenté de se regrouper et de parler d’une seule voix. Des nouvelles plates-formes politiques ont été créées et le peuple s’était mis à rêver d’un Congo nouveau, fruit de la conjugaison des efforts de tous ses fils apparemment déterminés à dresser leurs fronts pour reconquérir leur dignité et reconstruire un pays où les droits du peuple seront garantis.

Cet effort commun a été malheureusement court-circuité par des actions sous-marines menées par des hommes et des femmes bien connus sur la place de Kinshasa. Rappelez-vous octobre 2016. Rappelez-vous aussi décembre 2016 et janvier 2017. Au moment où elles paraissaient privées d’oxygène, les forces du statu quo ont été sauvées par des initiatives maladroites sinon téléguidées, assumées par des personnalités qui prétendent pourtant être proches des déshérités.

            En adressant aujourd’hui cet appel à l’Opposition et à la Société Civile, Jean-Pierre Bemba ne doit pas oublier le rôle trouble joué par certains de ses lieutenants. S’il veut que l’action enclenchée aboutisse à des résultats concrets, il doit d’ores et déjà prendre les dispositions qui s’imposent en vue à la fois de rassurer ceux qui doutent et d’apporter du ciment à l’unité recherchée. C’est à cette seule condition que l’Opposition régénérée pourra sans atermoiements donner l’assaut final tant réclamé et  remporté la victoire recherchée.                         

LP