Défense nationale : EFO/Kananga largue 51 pilotes militaires

0
1012

L’académie militaire nationale de Kananga vient de renforcer les capacités humaines des FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo), spécialement les forces armées, avec 51 éléments formés en aviation militaire.

La cérémonie de remise des brevets à ces lauréats de la 7ème session spéciale a été présidée par le ministre de la Défense nationale, et s’est déroulée sur place à Kananga dans l’enceinte de l’Efo (Ecole de formation des officiers), le 21 octobre dernier.

Sur les 58 élèves admis, 51 ont participé au jury final suivant les statistiques des résultats du directeur académique de l’Efo, le général Kibonge.

            Le grade de sous-lieutenant a été discerné aux lauréats dans l’acte de commissionnement du ministre de la Défense nationale, représentant du chef de l’Etat à la cérémonie.

            Félicitant les lauréats, Charles Mwando Nsimba a déclaré que l’académie militaire de Kananga aura contribué, à travers cette formation, au renforcement des capacités du personnel de la force arienne de la Rdc.

            La remise des brevets aux lauréats a été marquée par un défilé militaire d’adieu à ces finalistes.

            Par ailleurs, en marge de sa visite, le ministre de la Défense a saisi l’occasion pour visiter les différents où les éléments sites de la 4ème Région militaire exercent des activités de développement.

            En compagnie du général Kasereka, Charles Mwando Nsimba a visité le champ de manioc de 40 hectares cultivé au bénéfice des familles des militaires et de leurs dépendants. Avant de faire un tour là où les épouses des militaires pratiquent l’élevage du petit bétail, puis les activités maraîchères  dominées par la culture de céleri, choux, poivres, oignons, amarantes et autres plantes de consommation courante.

            Toutes ces activités agricoles bénéficient de l’appui financier de la CTB (Coopération technique belge) qui travaille en partenariat avec l’armée et la structure des épouses des militaires au profit de leurs familles.

            Avant d’effectuer un tour d’horizon des différentes activités de survie des militaires, le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants a commencé par visiter la caserne de 3 bataillons en pleine réhabilitation grâce à la coopération militaire belge.

            Les travaux de réhabilitation concernent 16 blocs ayant chacun 11 appartements, sur les 54 que compte le camp. Il y a aussi la construction des latrines et des points de desserte en eau potable.

                                   Dom

 

LEAVE A REPLY

*