Découpage territorial : le Katanga bloque

0
119

assemblée nationale Le découpage territorial de la province du Katanga était au cœur du débat sur  le projet de loi organique fixant les limites de nouvelles provinces. C’était lors de la plénière d’hier jeudi 8 janvier 2014 à l’Assemblée nationale.

L’emplacement de la ville de Kolwezi dans la nouvelle province de Lualaba dans ce projet de loi est la goutte d’eau qui a fait déborder la vase.

En effet, une frange de députés du Katanga  est montée au créneau contre le découpage de leur province qui fait passer le district de Kolwezi à la province du Lualaba, au détriment de deux nouvelles provinces issues du Katanga, Haut Lomami et Katanga

Par la bouche de leur collègue Kazembe, ces derniers ont estimé que la ville de Kolwezi devait être divisée en trois parties pour profiter aux trois nouvelles provinces.

Ils ont accusé l’ancien ministre de l’Intérieur de manœuvrer dans le projet de loi en discussion pour inclure l’entièreté de Kolwezi exclusivement dans le Lualaba dont il est originaire, en prétextant que la nouvelle province de Lualaba n’était pas viable.

Ces députés ont rappelé que conformément à la Constitution de Luluabourg, Kolwezi était tout un district qui remplissait toutes les conditions requises  pour être transformé en nouvelle province.

Pour calmer la tension qui montait à l’hémicycle, le président de l’Assemblée nationale a résolu de  décréter la suspension des articles 6,7 et 8 du projet de loi organique fixant les limites des provinces relatifs au découpage territorial du Katanga.

Aubin Minaku  a opté pour le consensus en vue d’aboutir à un compromis qui donne satisfaction à toutes les parties concernées par le découpage de la province du Katanga.

Cette suggestion  du speaker de la chambre basse a été approuvée par la plénière, qui a recommandé un dialogue pour apaiser les esprits surchauffés.

Outre le découpage territorial de la province du Katanga, le lac Kivu a également suscité un débat houleux  à l’Assemblée nationale.

Le député du Nord-Kivu, Mohindo Nzangi n’a pas digéré le fait que le projet de loi organique fixant les limites des provinces fait inclure la totalité du lac Kivu dans la province du Sud-Kivu, en défavorisant le Nord- Kivu.

Ce député du MSR a proposé la descente des experts pour départager les deux Kivu au sujet du Lac  Kivu qui selon lui, devait profiter aux deux provinces qui cohabitent et entretiennent depuis toujours des relations commerciales et fraternelles.

A ce sujet, Minaku a suggéré un compromis entre les acteurs de deux provinces du Kivu autour du gouvernement  pour trouver une solution apaisée.

Il faut noter que le projet de loi organique fixant les limites des provinces fait passer les provinces de la RDC de 11 à 26.

ERIC WEMBA