Décentralisation : Muyej et Mukoko pour un engagement ferme des acteurs politiques

0
32

Des ministères provinciaux en charge de l’Intérieur,  des  délégués des institutions publiques, des syndicalistes  et autres  acteurs sociaux…en provenance de tous les coins du pays  prennent part  depuis  lundi 16 juillet 2012 à l’atelier de validation de la stratégie nationale de transfert des compétences aux provinces et entités décentralisées « ETD ». La Cellule Technique d’Appui à la Décentralisation « CTAD », un organe du ministère de l’Intérieur et organisateur   dudit atelier, a élaboré le draft censé être validé ce mercredi 18 juillet 2012. Les participants devaient réfléchir à d’autres problèmes liés à la décentralisation.

 On a noté la présence au Grand Hôtel Kinshasa du   ministre de l’Intérieur Richard Muyej, du  Vice-Premier ministre, ministre du Budget,  Daniel Mukoko,    représentant le  Premier Ministre empêché, du chef de mission adjoint à l’ambassade des USA en RDC, Samuel C. Laeuchli.
 
 Prenant le premier la parole, Samuel C. Laeuchli s’est réjoui de voir le ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, s’impliquer activement au problème de la décentralisation.
 « Des millions de Congolais s’accordent avec moi lorsque j’applaudis tout effort visant à faire accélérer ce processus. Il y aura opposition et obstacles. Ce sont des problèmes auxquels font face les nations qui cherchent à mettre en œuvre la décentralisation », a-t-il souligné.
 Il  a vanté  les avantages de la décentralisation. Ce mode de gestion  permet de mettre en place un service public plus efficace, capable de répondre aux besoins des communautés locales.  C’est pour cela que l’USAID soutient le processus de décentralisation à travers le Programme de Bonne Gouvernance. Qui  fournit une assistance à plusieurs  institutions publiques et aux acteurs sociaux, a-t-il ajouté.


 Richard Muyej a lui aussi parlé en bien de la décentralisation, prenant soin de préciser qu’il ne se limite pas au découpage du territoire national.
 Il est revenu  sur les avancées réalisées jusqu’ici, notamment :  le forum national sur la décentralisation en octobre 2007, la promulgation des lois en la matière, les études menées par la CTAD….. qui  ont même relevé  dans leurs travaux les problèmes qui se posent aux ETD.
 L’appropriation  et le financement de la décentralisation, le transfert des compétences aux ETD sur base du principe de progressivité, une meilleure coordination entre l’Etat et les provinces… sont les sept axes épinglés dans le document stratégique élaboré par des experts en la matière.
 Un consensus national sur le transfert des compétences aux ETD est nécessaire, a précisé Muyej.


   
Engagement ferme


 La RDC est engagée dans la voie des réformes, a dit d’emblée Daniel Mukoko. Le Vice-Premier ministre  et ministre du Budget a fait remarquer que la décentralisation permet de mieux lutter contre la pauvreté.  De ce fait, les performances des provinces sont tributaires de l’action gouvernementale et du transfert des compétences aux ETD.
 Et pour la réussite du processus de décentralisation, il doit y avoir un engagement ferme des décideurs  politiques et des acteurs non étatiques en la matière . Les participants devraient  réfléchir sur des problèmes de fonctionnement des provinces et ETD, a-t-il indiqué.


Jean Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*