De l’eau trouble hier dans les robinets de Kinshasa

0
125
regideso-statue2La forte pluie qui s’est abattue dans l’avant-midi de mardi 7 février 2017 à Kinshasa fait toujours parler d’elle, en raison des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels enregistrés. Hormis les inondations causées par cette pluie torrentielle et les érosions qui se sont aggravées à Ngaliema et Mont- Ngafula, des ménagères de plusieurs quartiers de la capitale ont vu couler de leurs robinets, aux premières heures de la matinée d’hier, une eau trouble de couleur jaunâtre.
Visiblement impropre à la consommation, cette eau colorée a semé la panique dans de nombreuses familles. Cette situation a prévalu pendant plusieurs heures, avant une interruption brusque de la desserte en eau. «  Je n’ai pas compris ce qui s’est réellement passé », s’est étonnée une ménagère, avant de souligner qu’après avoir ouvert son robinet, elle a vu couler, à sa grande surprise, un liquide qui ne répondait pas aux critères bien connus d’une eau potable. «  Chez mes voisins, ça coulait d’ailleurs avec des déchets …», a indiqué un habitant de la commune de Barumbu. 
             A la suite de la panique suscitée par cette desserte en eau visiblement non potable, certains consommateurs se sont rabattus sur les sachets et les flacons d’eau en vente à Kinshasa. Plusieurs Kinois ont tenté de joindre les responsables de la Regideso pour en savoir davantage. Contacté par une chaine locale de la capitale, le Directeur provincial de la Regideso/Kinshasa a fourni quelques explications d’ordre technique. Pour ce responsable, la desserte en eau a été perturbée par la forte pluie de mardi. Selon lui, le sable de la rivière Lukunga s’est infiltré dans les tuyauteries de l’usine de traitement d’eau du même nom, perturbant ainsi le bon fonctionnement des machines. Il a toutefois assuré que son entreprise a dépêché des techniciens sur le terrain pour nettoyer les tuyaux et remettre en marche le système classique de captage d’eau.
Ce cadre de la Regideso a précisé qu’à la fin des travaux, plusieurs quartiers de la capitale privés d’eau devraient être de nouveau connectés au réseau dans la soirée d’hier mercredi. Par ailleurs, il a confié que des dispositions sont prises pour ne plus revivre pareille situation, surtout avec l’alerte lancée par la METTELSAT (Agence nationale de météorologie et télédétection par satellite), au sujet d’un nouvel épisode de fortes pluies dans les jours à venir.  
                                                                                                                                                         Perside DIAWAKU