De Kisangani à Lubumbashi : PPRD, Boshab balise 2011

0
25

Heureux comme Ulysse, Evariste Boshab, Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), a réussi à conduire ses troupes à prendre des fermes résolutions lors de la dernière session du parti tenue dans la capitale cuprifère, Lubumbashi, du 15 au 17 octobre 2010.

Qualifié « séminaire d’immersion », cette réunion a permis aux membres du Bureau politique, des Comités exécutifs fédéraux et nationaux et autres cadres du parti présidentiel d’adopter des stratégies électorales en vue de faire triompher Joseph Kabila dès le premier tour de l’élection présidentielle et lui offrir une majorité absolue au parlement en 2011. 

    Pari aisé à gagner, selon le numéro 1 du parti, celui-ci a non seulement recommandé la solidarité et la discipline aux siens, mais surtout préconisé des attitudes concrètes à observer. Il s’agit, entre autres, de cultiver un état d’esprit mental résolument tourné vers la certitude de la victoire de Kabila ; de s’approprier les résolutions des sessions de Kisangani et de Lubumbashi ; et enfin, de s’approprier les stratégies électorales définies de commun accord. 

            Les observateurs des assises de Lubumbashi ont incontestablement noté une réussite totale de la part du secrétariat général du Pprd dans la mobilisation de ses troupes. La présences physique, dans cette messe hautement stratégique, des hauts cadres tels que le patriarche Yerodia Abdoulaye Ndombasi, Adolphe Lumanu Mulenda Bwana N’sefu, Médard Autsaï, Maker Mwangu, Marie-Madeleine Mienze, Augustin Katumba Mwanke, Kazadi Nyembwe, Tshikez Diemu, Paul Bandoma, Tshala Muana, She Okitundu, Toussaint Tshilombo, Théophile Mbemba, Emile Bongeli, Antoine Ghonda pour ne citer que ceux-là, a certifié l’engagement des partisans de Joseph Kabila à aller au-delà des résultats de 2006.

Il faudra noter que durant ce séminaire d’immersion, les cadres du Pprd ont été abreuvés par des sujets aussi riches que variés animés par des orateurs tant nationaux qu’étrangers. Notamment, un exposé sur: ‘‘les élections en 2011, enjeux pour le Pprd’’ par Evariste Boshab ; ‘‘Etat des lieux, PPRD : forces et faiblesses’’ par Kamal El FEGHALI ; ‘‘méthodologie de structuration et stratégies politiques d’un parti politique’’ par le prof. Banyaku ; ‘‘stratégie pour une communication interne au parti’’ par le Prof. Emile Bongeli et, enfin, ‘‘stratégie pour une communication externe au parti’’ par Dominique WEERTS KAMAL.

A la clôture de la session, quelques participants ont exprimé leurs impressions sur la quintessence de ces 3 journées de renforcement des capacités à Lubumbashi. Marcel Tshibuyi, membre du Comité national du PPRD, a rappelé la victoire de 2006, sans « évidemment la majorité absolue ». Cette fois-ci, a-t-il poursuivi, c’est un impératif car nous voulons expérimenter notre projet de société et ce séminaire tombe au bon moment puisqu’il rappelle à chacun ce qu’il doit faire. Quant à son compère, Maker Mwangu, actuel ministre de l’EPSP, s’est réjoui du fait que chaque jour les membres du parti consolident l’esprit de camaraderie afin d’être prêts demain. Concernant l’appui des alliés, ce cadre a indiqué que le Pprd à l’instar des autres partis politiques peaufine aussi ses propres stratégies. « A un certain niveau, je crois que des responsables des partis membres de l’AMP, verront dans quelle mesure créer ou renforcer de plate-forme. Mais là, nous sommes venus examiner une situation particulière concernant le parti… »a-t-il conclu.

Tshieke Bukasa

Envoyé spécial à Lubumbashi

LEAVE A REPLY

*