Une date à retenir : jeudi 23 novembre

0
328

La situation qui prévaut en République Démocratique du Congo  préoccupe tous les hommes épris de paix et de bonne volonté. Dans l’histoire des Nations, c’est la toute première fois qu’un pays doté de ressources immenses, s’enfonce dans le sous-développement à l’initiative de ses propres fils.

Premier producteur mondial du cobalt, premier producteur du diamant industriel, premier producteur mondial du coltan, grand producteur mondial du cuivre etc, le Congo/Kinshasa connaît un recul énorme. Pour preuve : ses prévisions budgétaires qui s’élèvent à peine à un peu plus de 5 milliards de dollars américains ! Un montant dérisoire pour un pays dont les ressources font la fortune de nombreuses multinationales.

La crise est profonde. Elle est politique certes mais elle est surtout morale. Les Congolais ne travaillent pas pour le développement de leur pays mais plutôt pour sa destruction. Nombreux d’entre eux financent les milices qui sèment la mort et la désolation à travers le pays. Privé de l’indispensable  paix, le peuple ne sait plus à quel saint se vouer.

C’est pour lui redonner l’espoir que le Très Saint Père François a décidé de se mettre au chevet de notre pays. Il va dire ce jeudi 23 novembre 2017, à 17h30’ (heure de Rome) une prière spéciale pour la paix. Celle-ci concerne non seulement la RDC mais aussi le Soudan du Sud.

A l’occasion de cette prière spéciale, les Catholiques du Congo sont tous mobilisés pour accompagner le Pape dans la quête de la paix pour notre pays.

            A ce effet, une directive de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a été adressée à tous les archevêques et évêques du pays pour marquer leur communion au Saint Père et s’associer à cette prière pour notre pays par des gestes et des célébrations dans les différentes paroisses et communautés catholiques.  La prière sera dite à l’heure locale correspondant à 17 h30 heure de Rome  soit 17h30’ à Kinshasa et 18h30’ à l’Est et au Centre du pays.