Dans les Kivus et la Province orientale : la situation humanitaire reste alarmante

0
26

 

La situation humanitaire reste alarmante car elle est tributaire des affrontements des groupes armés et des FARDC, a déclaré Yvon Edoumou, chargé de communication et plaidoyer d’OCHA lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Monusco d’hier. Il répondait à une question relative à la situation humanitaire à l’Est du pays. 
Citant le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le chargé de communication d’OCHA a déclaré que plus de 39.000 congolais ont pris la fuite vers le Rwanda et l’Ouganda, dont 9.006 réfugiés au Rwanda et 30.000 en Ouganda.
Du 30 avril au 19 mai 2012, 40.000 personnes représentant 8.000 ménages ont été enregistrées dans le territoire de Rutshuru. Dans le territoire de Shabunda au Sud-Kivu, 2.500 personnes auraient fui le village de Nduma. Ces personnes ont pu trouver réfuge dans la forêt et les localités voisines, tandis que dans le territoire de Mambassa, en Province Orientale, un déplacement massif des populations est signalé. Les conditions sécuritaires et physiques rendent l’accès difficile sur l’axe Mambassa-Niania. 
Le PAM et la CARITAS ont commencé hier et le fera deux semaines, à distribuer des vivres à 6.700 personnes à Mugunga III. Ceci en complément aux biscuits énergétiques distribués le 16 mai 2012 à près de 1.100 personnes considérées comme le plus vulnérables parmi les nouveaux déplacés.
Dans le cadre du Programme de réponse rapide aux mouvements des populations (RRMP), les ONG Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) et Solidarité Internationale ont distribué des articles non alimentaires à plus de 8.700 déplacés internes dans le site de Mugunga I et  Mugunga III. 
Dans le même registre, un communiqué d’OCHA indique que le HCR organise deux convois par semaine pour rapatrier les réfugiés congolais vivant au Congo-Brazzaville vers la province de l’Equateur. 1.271 réfugiés ont été rapatriés depuis le 18 mai 2012. 733 ont été rapatriés dans la zone de retour de Dongo et 538 pour Libenge. Le HCR prévoit le retour de quelques 81.000 réfugiés Congolais vivant dans le district de la Likouala, en République du Congo, d’ici au mois de juin 2013.
 
Patrick Makobo 
(Stg/IFASIC)

LEAVE A REPLY

*