Une dame se pend à Livulu

0
141
Rebecca Tshibola s’est suicidée dans leur maison située au quartier Livulu, en diagonale de la Résidence du feu écrivain Zamenga Batukezanga, dans la commune de Lemba. Le drame s’est produit le samedi 11 février 2017 aux premières heures de la matinée. Selon son mari, qui était inconsolable, enseignant au Groupe Scolaire du Mont Amba, il ignore le motif qui a conduit sa charmante épouse à se donner la mort. Car la veille,  l’ambiance au sein du couple était sans nuage. Au milieu de la nuit, son épouse lui avait dit qu’elle partait se soulager. 
         
Après quelques minutes, alors qu’il sortait pour le salon, il a aperçu celle qui était partie se soulager suspendue sur une corde en nilon de couleur orange, utilisée souvent comme fil de séchage des vêtements. Pris de panique, il a fait appel aux co-locataires. C’était pour tenter de sauver son épouse qui respirait à peine. C’est ainsi qu’il s’était précipité pour couper la corde à laquelle pendait Rebecca Tshibola. Etalée  sur le pavé, l’infortunée a rendu l’âme au moment où l’en s’attelait à lui trouver des vêtements pour l’acheminer rapidement vers un centre de santé. Informés de la situation, des éléments de la police ainsi que le parquet ont, après constat, acheminé le corps à la morgue.
 
Interrogés sur la vie du couple, les voisins ont confirmé l’harmonie qui y régnait. Rebecca, qui a quitté cette terre des hommes sans laisser d’enfant, était une chrétienne, batteuse de tam-tam au sein de la chorale de sa confession religieuse.
De manière unanime, tout le monde a affirmé l’avoir vue le vendredi 10 février au petit coin où elle se livrait à son petit commerce de vêtements. De nature calme, toujours souriante une fois approchée, elle n’avait pas affiché une attitude troublante.
Yves Kadima