CSAC : le Magazine d’actualités judiciaires réhabilité

0
46

  CsacTBOrgane de régulation des médias en République Démocratique du Congo, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, (CSAC), a donné son avis positif de conformité au « Magazine d’actualités judiciaires «. C’est l’une des décisions prises lors de la 27ème session ordinaire de l’assemblée plénière du CSAC, tenue le 20 novembre 2014.
A l’issue de cette réunion, son rapporteur, Chantal Kanyimbo, a précisé que l’organe de régulation a examiné 9 dossiers de demandes d’avis de conformité venant de plusieurs médias. Sa commission juridique les a toutes traitées et estimé, que, seul le « Magazine d’actualités judiciaires « mérite d’obtenir l’avis de conformité, parce que son dossier est complet.              Pour les autres dossiers examinés, le Conseil a demandé aux impétrants de les compléter leurs dossiers avant que l’autorité de régulation ne leur accorde l’avis de conformité a fait noter Chantal Kanyimbo.
Le CSAC a examiné également la mesure de fermeture de certains médias à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Après examen et débat, indique-t-elle, les membres du Conseil ont décidé de rencontrer le ministre, d’échanger avec lui afin d’avoir un peu plus d’éléments d’informations sur le dossier et de voir dans quelle mesure le Conseil peut traiter ce dossier. Car l’autorité de régulation a été effectivement saisie par une lettre du ministre des Médias qui transmettait l’arrêté ministériel. Il s’agit de la Radio Ngoma FM, la Radio Liberté (Ralib), la Radio Fouru, la Radio Télévision Rwanzururu et la Radio Télévision Graben. Il est reproché à ces médias, selon le communiqué officiel émis à cet effet, « de diffuser des émissions et des messages appelant la population à se soulever contre les autorités nationales et contre la Mission d’Observation des Nations Unies au Congo (MONUSCO).
Selon le communiqué de presse diffusé par le Ministère des Médias, chargé des Relations avec le Parlement et de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté interdisant de diffusion ces cinq médias de la province du Nord-Kivu, ces médias seraient également « proches des personnes qui sont accusées par le Gouvernement de « complicité avec les rebelles des ADF/Nalu », responsables de plusieurs tueries des civils, enregistrées ces dernières semaines.
Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*