CSAC : dernier toilettage de la directive sur la campagne électorale à travers les médias

0
33
CsacTBLes membres de l’Assemblée plénière du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication « CSAC » étaient en session ( la 45éme  du genre) le jeudi 29 octobre 2015 à leur siège à Gombe. Ils ont débattu de plusieurs points, à savoir la Directive sur la campagne électorale à travers les médias en ce qui concerne les amendements sur la presse écrite, le feuilleton de l’émission  Congo Histoire de la RTNC,  la demande d’avis de conformité pour le spot du pagne « Super Wax hollandais ».
Quant au point relatif à la Directive sur la campagne électorale à travers les médias, le rapporteur du CSAC , Chantal Kanyimbo a fait savoir que les membres de l’Assemblée plénière se retrouveront de nouveau le mardi prochain pour boucler une fois pour toutes ce dossier.  En fait, on  n’a pas mis beaucoup d’accent sur les problèmes qui se rapportent à la presse écrite. Les membres de l’Assemblée plénière vont au cours de leur réunion du 2 novembre 2015 revenir de manière détaillée sur certains articles et  si nécessaire les reformuler et adopter finalement la gamme de toutes les dispositions contenues dans ladite directive. Une fois cette étape franchie, ladite directive  sera déposée au Journal officiel pour qu’elle revête la force de loi.
Ces dispositions se rapportent de manière générale aux dispositions du code d’éthique et de déontologie des journalistes congolais, mais aussi aux obligations d’autres parties prenantes au problème des élections.
Kanyimbo a laissé entendre  que la hiérarchie de la RTNC est passée dernièrement  au CSAC et a promis de faire en sorte que les dérives constatées lors de la diffusion de l’émission évoquée ci-haut ne se reproduisent plus. Une commission a été mise en place récemment pour observer de  près si les choses ont changé. Et comme, Ce n’est pas le cas, les membres de l’Assemblée plénière ont décidé  d’adresser une mise en demeure doublée des invitations au directeur des programmes de la RTNC et au présentateur de l’émission sus évoquée. Au terme de ladite instruction, on décidera de ce qu’il faudrait faire.
Elle a dit aussi que la demande d’avis de conformité sollicitée par l’Agence Pygma communication a été rejetée au motif que le spot est trop long. En lieu et place de la durée normale qui est d’une minute, ce spot dure quatre minutes. Il va être retourné à ses concepteurs pour subir une cure d’amaigrissement.
Jean-Pierre Nkutu