Crise à la Dynamique : Tshibala offre ses bons offices

0
263
BRUNO_TSHIBALA_L_UDPS_CONTRE_LE_M23_70392453_thumbnailLa Dynamique de l’Opposition est en crise depuis le milieu de la semaine dernière suite à la divergence de lecture du principe de la « modération tournante » qui régit cette plate-forme politique. Deux ailes dissidentes se sont formées en sein, avec d’une part les proches du « modérateur » Claudel Lubaya et de l’autre, les amis du modérateur « Gilbert Kiakwama ».
Alors que le fossé séparant les uns et les autres tend à s’élargir, nous apprenons qu’un sapeur-pompier vient d’offrir ses bons offices pour tenter d’éteindre le brasier en gestation. Il s’agit de Bruno Tshibala, membre du Conseil des Sages et porte-parole du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement.
            Selon les affiliés de cette méga plate-forme politique, cet acteur politique qui avait assumé avec brio le rôle de modérateur des travaux du Conclave de l’Opposition à Genval/Bruxelles, en juin 2016, à la demande expresse d’Etienne Tshisekedi, et qui avait décliné le poste de Premier ministre à partir de la prison de Makala, en marge du dialogue du Camp Tshatshi, est bien placé pour se faire réconcilier les frères ennemis. On ne doute pas qu’il pourrait mettre à profit ses talents de fin négociateur et d’acteur politique habile pour éviter l’éclatement de la Dynamique en ce moment où la vraie opposition a besoin de son unité et de toutes ses forces vives pour gagner la bataille de la mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre 2016.
            D’aucuns voient mal Bruno Tshibala échouer dans sa mission, alors qu’il avait réussi, à Genval/Bruxelles, à convaincre certains opposants réfractaires à l’idée de la mise sur pied d’un front commun contre la Majorité Présidentielle, de rejoindre le bateau du changement.
A en croire son entourage, il se propose de rencontrer incessamment les deux ailes en conflit, notamment Gilbert Kiakwama, Freddy Matungulu, Joseph Olenghankoy, Tshibangu Kalala…d’une part et, d’autre part, Claudel Lubaya, Martin Fayulu, Martin Mukonkole.
            Ce cadre de l’UDPS, indique-t-on, est déterminé à désamorcer la crise entre les deux courants antagonistes et faire rapport de sa mission au président du Conseil des Sages du Rassemblement, actuellement en check médical à Bruxelles. L’échec lui est donc interdit.
Kimp