CPI : Non au retour en RDC des Sharif Manda, Pitchou Iribi, Djokaba Lambi et Floribert Ndjabu

0
70

Il est connu de tous que Sharif Manda, Pitchou Iribi, Djokaba Lambi et Floribert Ndjabu ont été acheminés à la CPI, il y a peu, pour témoigner. Ces anciens ténors des groupes armés de l’Ituri, arrêtés pendant plusieurs années à la prison de Makala sans jugement, ont profité de cette occasion pour dire tout ce qu’ils savaient dans les atrocités qui se sont passées en Ituri. Ils ont fait des révélations accablantes contre certains hauts responsables politiques de la RDC.
Des sources dignes de foi, il nous revient que la CPI aurait décidé de retourner ces quatre témoins de la défense à la prison de Makala à Kinshasa conformément aux engagements pris avec le gouvernement de Kinshasa.

Aux yeux de nombreux observateurs, la CPI commettrait une grave imprudence en retournant ces hommes qui ont témoignés contre les hauts responsables politiques congolais à Kinshasa. Ce serait mettre leurs vies en danger.

Pourquoi, alors que la CPI assure la protection des témoins du Procureur, elle n’en ferait pas de même pour ceux de la défense ? C’est la question que bien de gens se posent à Bunia.
Si jamais cette information arrivait à se confirmer, la CPI serait taxée de faire de deux poids, deux mesures. Ce qui ne serait pas bon pour sa crédibilité. Ces témoins de la défense devraient bénéficier de la même sécurité accordée aux témoins du Procureur. Agir autrement relèverait de l’injustice.

Matembele

LEAVE A REPLY

*