Cour militaire-garnison de la Gombe : Denis Lessie proche de la prison à vie

0
92

denie lessieAccusé d’escroquerie, association des malfaiteurs et incitation des militaires à commettre un acte contraire à la loi, le chef spirituel de l’église de réveil « Arche de Noé », Denis Lessie risque d’être condamné à la perpétuité, au cas où le tribunal endossait le réquisitoire de l’auditeur supérieur militaire. Ses complices encourent la même peine.

En effet, le ministère public a requis au cours de l’audience de mardi 3 septembre 2013 la servitude pénale à perpétuité contre le fondateur de l’église « Arche de Noé » pour trois chefs d’inculpation pour lesquels il est poursuivi par la Cour militaire/garnison de la Gombe. A savoir : escroquerie, association des malfaiteurs, et incitation des militaires à commettre des actes contraires à la loi.

On rappelle que Denis Lessie est aux arrêts depuis cinq mois. Il est poursuivi pour avoir escroqué l’un de ses homologues pasteurs, en l’occurrence Jean Baptiste Ntahwa de l’église « Mont Carmel », des véhicules et une importante somme d’argent s’élevant à 135.000 dollars américains.

Selon le ministère public, Denis Lessie a opéré ce coup en se faisant passer pour le conseiller spirituel du chef de l’Etat, Joseph Kabila. Il s’était associé à d’autres personnes dont un homme qui se présentait comme un jeune frère du Chef de l’Etat, pour mieux obtenir le butin auprès de celui qui fut curieusement ministre du Budget dans l’équipe Adolphe Muzito.

            La bande a misé du trafic d’influence auprès de Jean Baptiste Ntahwa en lui faisant croire qu’elles le ferait nommer au gouvernement Matata Ponyo. Pourtant, la « victime » fut déjà membre du gouvernement ! Pire encore, les deux se disent hommes de Dieu malgré leur comportement qui pêche contre la moralité qu’ils prônent à longueur de journées Ntahwa !

            Jean Baptiste avait porté plainte en demandant réparation et restitution de ses véhicules et de toutes les sommes obtenues par les accusés.

            On rappelle en outre que le plaignant qui a participé rarement aux audiences n’a jamais présenté les preuves matérielles de ses accusations.

            Concernant la jeep de marque Hyundai, Denis Lessie avait soutenu au cours de l’audience du 27 juin 2013 que son homologue lui en avait fait don. Il avait brandi l’acte de cession établi en sa faveur par Jean Baptiste Ntahwa, quant à ce.

            L’affaire qui oppose Lessie à Ntahwa a été prise en délibéré lors de cette audience de mardi. Et le verdict est attendu pour le mardi 10 septembre prochain.

Dom

LEAVE A REPLY

*