Cour d’Appel de la Gombe : le conseiller Masudi n’est plus

0
44

La mort vient de frapper durement la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. En effet, le vendredi 21 novembre 2014, le conseiller Masudi a quitté ce monde. Il s’est éteint après une longue maladie. Ce haut magistrat a tenu bon, bravant le destin et le mal insidieux, afin de répondre toujours présent à l’appel du devoir. Non seulement, il prenait régulièrement part aux plénières de la Cour où les anciens magistrats partagent leur expérience avec les nouveaux, mais a su leur apprendre les méthodes élémentaires pour la maîtrise des débats et l’art de rédiger les arrêts avant-dire droit et les arrêts définitifs. Il s’est rendu utile lors de l’examen de principales matières  prises en compte au cours des audiences de cette juridiction, notamment les matières administratives et du travail, commerciales et civiles, ainsi que les matières pénales. C’est ici que les débats reposent sur la discussion en droit, puisant tantôt dans
la doctrine, tantôt dans les lois et textes réglementaires, mais aussi dans la jurisprudence. Et les juges doivent être pointilleux à ce sujet, en faisant bon usage de différents instruments juridiques nationaux et internationaux.
Sur le plan des relations humaines, le conseiller Masudi était courtois et respectueux à l’égard de ses supérieurs hiérarchiques, sympathique et très attachant vis-à-vis de ses collègues, au point que sa disparition laisse un grand vide au sein de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.
Dès l’annonce de cette triste nouvelle, le 1er président Stanis Kebo, bouleversé et très affecté par la disparition d’un de ses collaborateurs, n’a pas pu dissimuler son émotion. Tout en gardant cependant de bons souvenirs du conseiller Masudi, l’on croit savoir qu’il regrette certainement que ce jeune conseiller appelé à une grande carrière, ait été arraché à la vie à fleur de l’âge, au moment où l’on avait encore énormément besoin de lui.

LEAVE A REPLY

*