Encore un coup d’un taxi Ketch   :quatre jeunes-gens échappent à un enlèvement

2
492

Vers trois heures du matin mardi dernier, quatre jeunes gens qui
revenaient d’une soirée familiale à Binza Upn ont échappé à un
enlèvement au niveau de l’ancienne usine des briques. Après leur
embarquement dans un taxi «Ketch» au niveau du rond-point de l’Upn,
tout au long de la descente vers le rond-point Kintambo magasin,
personne ne pouvait se douter de quoi que ce soit. Une fois arrivé au
niveau de cette place célèbre, profitant du fait que les quatre
passagers étaient plongés dans un sommeil profond consécutif à la
cuite ou peut-être à un produit soporifique leur inoculé, le
conducteur a pris brusquement la direction du chantier naval de la
société « Chanimetal ».
C’est par hasard que l’un des passagers qui se trouvait sur le siège
avant juste à côté du conducteur s’est réveillé et aperçu que le
véhicule était déjà arrivé au niveau de l’arrêt situé devant
l’ancienne usine des briques dénommée « Brikin ». Sans crier gare, il
a sauté sur le volant et est parvenu à immobiliser la dite voiture.
Il a alors réveillé ses amis d’infortune après avoir maitrisé le
conducteur. Ce dernier, surpris, n’opposa aucune résistance et grâce à
deux agents de la sécurité d’un hôtel privé situé dans les environs
qui accompagnaient leur patron, a été immobilisé avant d’être conduit
vers le poste de la police.
Soumis à un interrogatoire serré, il est passé aux aveux. Il a
révélé que la dite voiture avait été volée il y a dix jours à Matadi
et servait de moyen de transport pour des opérations maffieuses à
travers la ville de Kinshasa, notamment des vols à main armée dans
certaines résidences privées, des extorsions des appareils de
téléphonie cellulaire et d’autres biens de valeur surtout entre les
mains des jeunes passagers, particulièrement des femmes et jeunes
filles. Une fois le coup réussi, le butin était dirigé vers une maison
en construction située aux environs de la place dite Pompage et qui
servait de lieu de repère. Pour les victimes de sexe mâle, a-t-il
indiqué, l’on recourait à une poudre soporifique pour les endormir
durant le trajet conduisant au lieu de repère.
Pour cette occasion, il avait déjà appelé ses complices par téléphone
qui se trouvaient déjà au lieu du rendez-vous habituel pour
intervenir. Comme l’alcool avait déjà fait ses effets, il se dirigeait
vers le lieu de repère sans aucun danger, étant donné qu’il faisait
déjà trois heures du matin, une heure où la circulation devient rare
sur ce tronçon conduisant vers Kinsuka et les autres quartiers
avoisinants.
Le lendemain, vers treize heures de l’après-midi, deux inspecteurs
judiciaires du parquet de grande instance de la Gombe, accompagnés de
six agents de la police locale firent une descente sur le lieu du
repère où ils ont découvert une véritable caverne d’Ali Baba : des
bijoux et montres en or, des appareils électroménagers, deux véhicules
de marque japonaise et des habits de luxe pour femmes et hommes. Après
les séances d’auditions pré juridictionnelles, les quatre jeunes gens
furent autorisés de rentrer chez eux.
Castro

2 COMMENTS

Comments are closed.