Coup de pouce tchèque à la maternité de Kintambo

0
40

Le projet visant à augmenter la capacité d’accueil de la maternité de l’Hôpital Militaire de Référence de Camp Kokolo et à améliorer les services gynécologiques pour les femmes de ce camp a réellement pris corps, depuis le vendredi 14 janvier dernier à Kinshasa, avec la signature de la convention relative à la mise en œuvre d’un projet de rénovation de ladite maternité. Le projet sera réalisé par les FARDC avec l’appui de la mission EUSEC RD Congo et un financement de l’ambassade de la république tchèque.

D’ores et déjà, ses initiateurs indiquent que dans le lot des bénéficiaires de cet ouvrage on retrouve le personnel militaire femmes (PMF), les femmes et filles des militaires ainsi que des autres patients civiles.

D’après les responsables de cette maternité, elle fait naitre plus de 1.300 enfants par an, soit 3,5 naissances par jour, mais le nombre des enfants mort-nés reste élevé. Pour mieux répondre aux besoins des futures mères, des traitements gynécologiques et des exigences médicales en générale, le projet prévoit quatre éléments principaux.

D’abord, la rénovation de la maternité existante dans son intégralité et un agrandissement d’espace des installations. L’ensemble sera relié aux réseaux d’électricité, et de l’eau et d’assainissement. Par ailleurs, ces nouveaux locaux seront fournis à équipements d’accueil et d’hébergement, y compris des lits, moustiquaires et autres fournitures de base.

Deuxièmement, les équipements médicaux comprennent les lits d’examen et les tables d’accouchement, des boites de césariennes, de petite chirurgie et de curetage. Troisièmement, parmi les appareils médicaux on trouve un stérilisateur, stéthoscope et tensiomètre, ainsi que les matériels pour l’entretien d’appareil rayon-X et ses accessoires. Soulignons aussi la promesse de la d’un kit d’accouchement dans les prochains jours.

Finalement, le fonctionnement de la maternité sera amélioré avec la formation et la sensibilisation du personnel de la maternité. Une formation ciblée sur la prise en charge des victimes des violences sexuelles sera organisée. De plus, une sensibilisation de masse sera réalisée avec les habitants du camp et impliqué dans le planning familial et le bien-être des femmes.

D’après un communiqué conjoint des FARDC et Eusec, la mise en œuvre du projet commencera immédiatement avec l’appui de la mission européenne de conseil et d’assistance en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la défense. Financé par une contribution qui se place dans le cadre de l’assistance officielle au développement de la République tchèque, ce projet bénéficiera en plus du soutien des autres ambassades européennes, qui fourniront des climatiseurs pour assurer les conditions adéquates aux femmes qui sont prises en charge par la maternité.Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*