Coopération E.P.S.P. – UNICEF : 22 écoles à reconstruire en Ituri et à Wamba

0
79

IMG_0463Un accord pour le reconstruction de 22 écoles primaires dans la Province Orientale – particulièrement 19 écoles en Ituri et trois à Wamba – par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a été signé le samedi, 08 février 2014, dans la grande salle de réunion du Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P), dans la commune de la Gombe. Plusieurs personnalités ont honoré cette cérémonie riche en enseignement, parmi lesquelles on a noté la présence de Maker Mwangu Famba, ministre de l’E.P.S.P ; de Géneviève Inagosi, ministre du Genre, Famille et Enfant ; de Barbara Bentein, représentante de l’UNICEF en RDC et de quelques députés de la Province Orientale. Il convient de noter aussi la présence des responsables du Bureau Central de Coordination (BCECO) et des nombreux experts tant de l’Unicef que du ministère de l’EPSP. A l’issue de cette signature de l’accord, successivement par le ministre de l’EPSP et la représentante de l’Unicef en Rd Congo, plusieurs autorités, dont le ministre de l’EPSP ont expliqué la portée de l’acte posé en ce jour.

Maker Mwangu Famba a noté que ce dossier de reconstruction de 22 écoles  à Wamba et en Ituri a pris énormément du temps et il était soulagé de constater que le moment de la concrétisation était enfin là. Il a remercié Géneviève Inagosi – dont la présence à cette cérémonie souligne sa qualité d’élue de Wamba – de son accompagnement pour l’aboutissement heureux de ce dossier tout en notant l’enthousiasme du Premier ministre Augustin Matata lorsqu’il s’agit de ce dossier de réhabilitation et reconstruction de 1000 écoles avant fin juin 2014. Il a tenu à souligner que c’est la toute première fois que l’UNICEF bénéficie des fonds de la Rd Congo pour travailler et construire des écoles pour les enfants congolais. En effet, il a été noté que depuis 50 ans que l’UNICEF travaille en Rd Congo, elle est toujours venue avec des fonds des partenaires éducatifs et en développement pour nous assister, mais aujourd’hui, c’est le gouvernement de la République qui lui a fait confiance en lui allouant des fonds publics pour contribuer à la concrétisation du Plan intérimaire de l’Education (P.I.E.) qui vise à terminer la reconstruction et la réhabilitation de 1000 écoles avant la fin juin 2014.

 Depuis l’Indépendance de la Rd Congo, en 1960, aucune école n’a été construite ou reconstruite dans la Province Orientale

Dans son mot de circonstance improvisé séance tenante, Médard Autsaï Asenga, doyen des députés de la Province Orientale, a insisté sur le fait que depuis 1960, année de l’accession de notre pays à l’Indépendance, aucune école n’a été construite ou reconstruite par l’Etat dans la Province Orientale. Il a noté que pour la première fois que cette reconstruction d’école s’opère, Dieu a voulu que Joseph Kabila soit président ; Augustin Matata  Premier ministre et Maker Mwangu ministre de l’EPSP. Ensemble ils laissent ainsi un bon souvenir dans la population. Il signalé à la représentante de l’Unicef en RDC que cette province n’a pas des routes et des ponts et que son travail pour accéder à certaines écoles ciblées, sera ardu. Toutefois, il lui a conseillé de ne jamais se décourager, car, l’Unicef a l’expérience nécessaire pour travailler dans ces conditions. Reprenant la parole, Norbert Ezadri Eguma, rapporteur à l’Assemblée nationale, a abondé dans le même sens pour dire que même si pendant 50 ans, aucun acte n’a été posé et que la population s’impatientait, voici que le moment de construction ou de reconstruction des écoles est enfin venu. Il a souhaité de tout cœur que cet élan de construction, reconstruction ou réhabilitation d’écoles soit accompagné de la construction des routes, des ponts, des centres médicaux, de la protection de l’environnement, etc.

            En sa qualité d’élue de Wamba, Géneviève Inagosi s’est dit la plus heureuse du jour grâce à cette cérémonie, car elle a de Wamba et de l’Ituri des images insoutenables d’écoles qui se meurent. Enfin, la représentante de l’UNICEF a félicité le gouvernement de la République en reconnaissant que, c’est pour la première fois depuis 50 ans de travail de l’Unicef en RDC, que ce pays construit des écoles sur fonds propre. Elle a affirmé que son organisation connaissait bien les difficultés de terrain et qu’elle est décidé, en septembre 2014, à présenter aux enfants de cette partie du territoire national des écoles neuves et a invité les autorités à prévoir le nombre additionnel d’élèves que ces nouvelles infrastructures vont amener.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*