Contrairement aux consignes de Gizenga : J. Kapala, candidat indépendant à la présidence de la République

0
31

Joseph Kapala Luwang ya Ngamal Mapu’ur, membre très influent du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), ancien secrétaire national au contrôle et évaluation des activités du Parti (PALU) s’est porté candidat indépendant à la Présidence de la République, pour les élections présidentielles et législatives de novembre 2011. Il a livré cette information au cours d’un point de presse qu’il a tenu le samedi 20 août 2011, à la Paroisse Saint Augustin, à Lemba. Pour montrer sa détermination à aller de l’avant, il compte déposer son dossier de candidature devant les instances appropriées  mises sur pied pour ce faire.

Ce comportement d’un haut cadre de ce parti heurte de front la ligne politique actuelle du Palu exprimée le 23 juillet dernier par le Patriarche Antoine Gizenga, autorité morale du Palu, qui dit se désister lors de l’élection présidentielle à venir et invite à empêcher ce qu’il a appelé « le retour funeste au pouvoir de la Droite réactionnaire ».  Cette attitude a été sentie par Joseph Kapala et ceux qui le suivent comme une mort politique pour ce Parti.  C’est ainsi qu’il a décidé de réagir en se portant candidat indépendant de tout le Peuple congolais, en dehors de toute structure politique. Cela, a-t-il noté, pour ne pas être l’otage d’aucun parti politique.

Le moment de sursaut est arrivé car la foi mise dans Palu ne s’est pas réalisée
Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’est présenté comme un natif de Bandundu, issu du territoire de Bagata ; un chrétien, un Congolais  et un social-démocrate qui croit aux valeurs républicaines que sont l’indépendance et l’unité du Congo ; l’amour de la Patrie et le Progrès du Peuple congolais. En outre, il dit avoir foi et avoir lutté pendant 20 ans, pour un Etat de droit, la justice, la démocratie et l’égalité pour tous. Il a affirmé avoir choisi au départ de lutter au sein du Palu, parce que ce parti défendait précisément ces valeurs, selon la doctrine du « Lumumbisme ».

Joseph Kapala, devant la presse, a donc affirmé son amour pour la lutte menée pendant 20 ans avec Palu, mais aujourd’hui, il dit avoir perdu cette foi dans ce parti parce que l’espoir placé dans le Palu ne s’est pas réalisé ; ce parti n’ayant pas voulu présenter de candidat à l’élection présidentielle de 2911. Il pense que le moment de sursaut est venu.     

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*