Contrairement à 2006 : présence fort remarquable des témoins dans les bureaux de vote

0
23

Contrairement à ce qui s’était passé en 2006, le nombre des témoins a fortement augmenté de sorte qu’on en dénombre dans presque tous les bureaux de vote. Innovation de taille : ces témoins des partis politiques se relaient pour surveiller les opérations de vote et circulent à travers toute la ville pour partager les observations. Le plus étonnant c’est que les témoins des partis politiques travaillent en étroite collaboration avec les observateurs tant nationaux qu’internationaux qui bénéficient des moyens importants de mobilité pour se rendre vers tel ou tel centre où sont signalés des cas d’omissions et de tentative de fraude ou de violence.

La présence fort remarquée de ces témoins des partis politiques dans presque tous les bureaux de vote constitue une garantie additionnelle face aux tentative de fraude déjà signalées avant ces élections. Notamment la découverte en Afrique du Sud des lots très importants des bulletins de vote déjà cochés au profit d’un candidat à l’élection présidentielle. Depuis quelques jours, des bruits de découvertes des bulletins de vote déjà cochés en faveur de tel ou tel candidat à la présidentielle sont signalés par ci par là sans oublier la rupture des bulletins de vote de l’élection présidentielle. Tels sont des cas signalés tout au long de la journée d’hier par la Radio Okapi, notamment celui de la Commune urbaine de la Muya à Mbuji-Mayi où sur des bulletins de vote de la présidentielle on a omis le nom du candidat N° 11. C’est le cas de la rupture des stocks des bulletins de vote de la présidentielle à Butembo avant 16 heures de l’après-midi.

La présence des témoins est donc indispensable lors des opérations de dépouillement pour éviter les bourrages des urnes ou les ratures volontaires ou doubles cochages des bulletins de vote en faveur de tel ou tel candidat pour pouvoir les déclarer nuls. Selon la loi électorale, ce sont les procès-verbaux des opérations de dépouillement qui feront foi en cas de contentieux électoral. Autrement dit, certains témoins des partis politiques et pourquoi pas des observateurs nationaux et internationaux pourront être entendus sur des faits ayant émaillé lors les opérations de dépouillement.

LEAVE A REPLY

*