Contentieux électoraux : les acteurs sociaux pour l’exhibition des procès-verbaux à problème

0
21
Prenant  prétexte de la publication le vendredi 9 décembre 2011 des résultats des élections présidentielles du mois passé, les acteurs sociaux regroupés au sein de la plate-forme dénommée Cadre de Concertation de la Société Civile pour l’Observation des Elections « CDCE » se sont retrouvés  au siège de leur asbl le 12 décembre 2011 pour  tirer les conséquences  du verdict  de la CENI.
Au terme de leur réunion qui s’est achevée tard la nuit, les sociétaires du CDCE ont fait le constat selon lequel les résultats publiés par la CENI sont contestés par certains candidats et partis politiques ayant pris part à ce scrutin.  Entre temps, certains prétendants au fauteuil présidentiel refusent de saisir les juridictions en matière de contentieux électoraux.
Pour préserver la sécurité de tous les citoyens et consolider par la même occasion la démocratie en RDC, le CDCE recommande aux candidats qui se sentent lésés d’aller jusqu’au bout de leur logique. Et ce en présentant les preuves de la véracité de leurs revendications auprès des juridictions compétentes en la matière.
En parcourant le communiqué établi par les sociétaires du CDCE  au terme de leur séance de travail et dont une copie a été transmise au Phare, il est clairement dit ceci ; « C’est probablement l’occasion de brandir les procès –verbaux des opérations de vote et de dépouillement dans lesquels les témoins des partis politiques ont mentionné les irrégularités »
A les en croire, cette démarche nous évitera le climat d’insécurité  et les violations massives des droits humains.
«  Dans tous les cas, les acteurs sociaux qui s’intéressent à l’observation électorale vont suivre de près comment la Cour Suprême de Justice va résoudre  les contentieux électoraux », lit-on à la fin de cette déclaration.
Le CDCE regroupe une vingtaine d’ongs. Il s’agit du  Woppa, du CNONGD, de la Linelit, du Rodhecic, de la Ligue des Electeurs, du RENADHOC…
Jean- Baptiste Ndundu, point focal du CDCE a apposé son paraphe au bas dudit communiqué.
Jean-Pierre Nkutu  

LEAVE A REPLY

*