Consultations gratuites à Makala : près de 80 affaires appelées et traitées en une journée

0
53

            Le pavillon 10 de la Prison Centrale de Makala (PCM en sigle) était transformé hier jeudi 07 août 2014 en tribunal. C’était à l’occasion de la  journée des consultations gratuites et audiences foraines organisée par le bureau des consultations gratuites près de la Cour Suprême. Cette activité était supervisée par le bâtonnier Jean Joseph MukendiwaMulumba, doyen du barreau près de la Cour Suprême.

      Reparties  selon les juridictions, plusieurs affaires étaient appelées, certaines en cours d’instruction, d’autres en continuation et un dossier en appel, début principal de cette journée spéciale au pavillon 10 était d’aider les enfants détenus les plus démunis à pouvoir se faire assister par un avocat dans le cadre du principe : « pro deo ».

      Les affaires appelées concernaient les manquements suivants : vols, viols, coups et blessures volontaires et involontaires, extorsions, etc. Ces dossiers proviennent de différents tribunaux pour enfants (TPE) de la ville de Kinshasa.

            Il sied de noter que le tribunal pour Enfant de Kinkole 16 affaires, TPE Kalamu 20, TPE Ngaliema 10, TPE Matete 10 et TPE Kinshasa 20. Quant à la défense, 43 avocats étaient attendus à ce rendez-vous afin d’assister les prévenus.

Absence des victimes

       Au cours de cette journée, le TPE Matete a appelé l’affaire inscrite au RCEL 360 opposant les prévenus Blanchard MbanzaMukalayi et PopoleBolamba, détenu, depuis mars 2014 contre les citants (victimes) NyemboTshaba et Kathy Founda. Le manquement mis à la charge desdits enfants est l’extorsion.

       Cependant, les victimes étaient absentes. Or, c’était la nième fois que ces victimes ne s’étaient pas présentées, alors qu’elles étaient régulièrement saisies.

            Le tribunal a renvoyé l’affaire au 20/08/2014, afin de permettre aux parties de se conformer à la procédure avant de rendre son jugement.

            La chambre 7 du TPE Matete devait examiner l’affaire inscrite au  RCEL 249 opposant Akayilu Emilie et Kopa Atocha Belinda aux prévenus Mabuki Omega Alias arrêtés au mois de mai pour avoir commis l’extorsion.

     Il faudrait noter qu’à l’époque, prévenu était mineur, et, présentement, le prévenu est majeur âgé de 18 ans.

     Au cours de cette audience, les deux victimes n’ont pas comparu ni leur conseil. Suivant la procédure et pour le manque de comparution des victimes, la chambre 7 du Tribunal pour enfant a décidé de renvoyer l’affaire au lundi 11/08/2014 à son siège.

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*