Consultations de Joseph Kabila : Mbikayi, F. Muamba et Z’Ahidi Ngoma pour le Dialogue

0
76

ngoma zahidiAu cinquième jour de ses consultations, le chef de l’Etat s’est entretenu, le vendredi 5 juin au Palais de la Nation, avec trois délégations sur les quatre attendues. La quatrième délégation que conduisait Justin Bitakwira avec « Opposition citoyenne » a été priée rentrer pour revenir plus tard.

«Je ne suis pas venu faire allégeance au chef de l’Etat, mais suis venu répondre à son invitation en tant qu’opposition nationaliste ». C’est par cette observation que Steve Mbikayi a introduit ses propos face aux journalistes.

Il a renseigné que l’entretien avec le chef de l’Etat a tourné autour de la possibilité de la mise en place d’une commission mixte où siégeraient les membres de la Majorité et ceux de l’Opposition en vue d’élaborer les termes de référence du Dialogue politique à organiser, son objet, le lieu et le délai.

Il a affirmé avoir proposé à son interlocuteur et obtenu son accord pour qu’on confie au Représentant du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Martin Köbler, le rôle de jouer les bons offices pour prendre langue avec les opposants qui refusent le dialogue et ceux qui rejettent la forme qu’on veut lui donner.

De même, Steve Mbikayi a indiqué avoir obtenu également de Joseph Kabila la possibilité de libération des prisonniers politiques qui se regroupent en deux catégories : ceux déjà condamnés et ceux qui ne le sont pas encore.

Pour sa part, il a affirmé son opposition au financement des élections par l’extérieur, et a insisté pour que le Dialogue se tienne dans le respect de la Constitution et des lois de la République. Il a aussi suggéré le report des élections provinciales et locales pour privilégier la tenue de la présidentielle et des législatives nationales dans le délai constitutionnel. Il a encore plaidé pour la réouverture des médias fermés.

« Nous sommes venus en position républicaine ». La phrase est de Gérard Ntumba, Secrétaire général de l’ADR (Alliance pour le Développement et la République) de François Muamba qu’il accompagnait.

Il a dit que son parti a fait quelques propositions au chef de l’Etat en rapport avec la tenue du Dialogue qui se veut une nécessité. Celles-ci ont porté sur la nécessité d’un calendrier électoral consensuel, la révision du fichier électoral pour également intégrer les nouveaux majeurs, la libération des prisonniers politiques, le financement des élections, etc.

A la préoccupation des journalistes d’être éclairé par F. Muamba en sa qualité de Coordonnateur de suivi de l’application de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, Gérard Ntumba qui parlait à sa place a développé le paragraphe 5 du document pour soutenir que l’accord demande au patron de la Monusco Martin Köbler, d’offrir ses bons offices pour amener les Congolais au dialogue en vue de promouvoir la réconciliation.

Sans dévoiler clairement ce qu’il a présenté comme propositions ou revendications au chef de l’Etat, Z’Ahidi Ngoma s’est employé à soutenir la nécessité de faire quelque chose pour préserver la paix au pays. On ne peut pas refuser le Dialogue, a-t-il souligné.

            La série continue ce matin, avec à l’affiche logiquement Justin Bitakwira qu’on avait ajourné vendredi.

Dom