En consultation hier chez Tshibala : Matungulu tourne le dos à Limete

0
292

Freddy Matungulu, président de Congo Na Biso (CNB) a beau dire que sa
rencontre d’hier jeudi 20 avril 2017 avec Bruno Tshibala ne s’inscrit
pas dans le cadre des consultations du nouveau Premier ministre, ses
camarades du Rassemblement dont le siège se trouve chez Etienne
Tshisekedi, à Limete, refusent de le croire. L’opinion tant nationale
et internationale a, elle aussi, le sentiment que l’ancien ministre
des Finances, Budget et Economie dans le tout premier gouvernement du
Chef de l’Etat, Joseph Kabila (2001-2003), a tourné le dos à l’aile
l’égale de la méga plate-forme politique pilotée par Félix Tshisekedi
et Pierre Lumbi, pour soutenir la fronde animée principalement par
Joseph Olenghankoy et Bruno Tshibala.

Fiché au départ parmi les contestataires de la restructuration ayant
porté, le jeudi 02 mars, Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi à la tête du
Rassemblement, Freddy Matungulu avait fait taire les rumeurs en se
réconciliant publiquement avec Félix Tshisekedi à Limete, où il
s’était rendu, après sa bouderie, en compagnie du patriarche Gilbert
Kikwama et de Jean-Claude Vuemba. Ce geste, pensait-on, signait la
rupture avec Olenghankoy, à qui il s’était rallié dans le cadre de la
guéguerre contre l’aile de la Dynamique de l’Opposition animée par
Martin Fayulu.
D’où, en répondant à l’invitation de Bruno Tshibala, que le
Rassemblement pro-Limete considère comme nommé à son poste en
violation de l’Accord du 31 décembre 2017, Freddy Matungulu ne peut
feindre ignorer à quoi il s’expose : l’auto-exclusion. Dans les heures
et jours qui viennent, la hiérarchie de cette méga plate-forme
politique ne va pas manquer de se prononcer sur ce cas qui s’apparente
à un vagabondage politique.
Selon des informations en circulation à travers la « ville haute »,
le président de Congo Na Biso serait pressenti ministre du Budget, un
portefeuille réservé à l’Opposition non signataire de l’Accord de la
Cité de l’Union Africaine.
Kimp