Consolidation de la paix à l’Est de la RDC : le Japon s’appuie sur le PNUD

0
37

L’ambassadeur du Japon en RDC, Kanji Katazawa a effectué une visite de travail à Bunia  et à Goma du  30 août au 3 septembre 2010, lit-on dans un communiqué de presse du PNUD transmis  au Phare  lundi le 6 septembre 2010.  Le déplacement du diplomate nippon à l’Est du pays entre dans le cadre d’une visite coordonnée par le PNUD. L’objectif  est de dresser un état des lieux des projets financés présentement par le Japon  et ceux susceptibles de l’être.

            En acceptant la « main tendue » de l’organisme onusien en matière de développement, l’ambassadeur du Japon veut  démontrer la volonté de son pays de poursuivre sa coopération avec les agences de l’Onu pour contribuer à la consolidation de la paix en RDC, lit-on..

            A Bunia, Kanji Katazawa  a été témoin de l’inauguration du commissariat de police au quartier Sukisa de Bunia. La construction de ce poste de police est le fruit d’une action conjointe entre le PNUD, l’Unicef et UNHCR.

            Conçu pour accueillir 60 policiers, ce commissariat répond  aux normes de respect  des droits de l’homme et  est l’un des plus modernes de la RDC.  Commentant cet événement, le coordonnateur du PNUD à l’Est du pays et chef de terrain à Goma a dit  :

            «L’implantation de ce poste de police favorise l’amélioration de la sécurité dans le quartier»

            Pour sa part, l’ambassadeur Kanji Katazawa s’est réjoui de constater que les autorités provinciales du Nord-Kivu ont été associées à l’exécution de ce projet qui contribue à l’amélioration  des conditions de vie des populations locales qui font face à de nombreuses difficultés.

A Goma, l’accent  a été mis sur des initiatives visant à appuyer la réinsertion socio-économique des combattants démobilisés par le PNUD. Près de 300 d’entre eux se sont faits soigner dans le cadre d’un projet de prise en charge  des blessés de guerre. D’autres suivent des formations en couture, menuiserie, ferronnerie, maçonnerie…

            A l’étape du Nord Kivu,  l’ambassadeur du Japon a dit avoir enrichi  ses connaissances sur ce processus. Toutefois en raison de nombreux défis qui attendent d’être relevés, il a émis  le vœu de voir les agences onusiennes formuler à son gouvernement de nouvelles propositions d’actions incluant des aspects liés à la sécurité communautaire à l’Est de la RDC. 

Jean- Pierre Nkutu.

,

LEAVE A REPLY

*