Conseil Economique et Social  : constitution des commissions permanentes

0
62

En session ordinaire depuis le jeudi 7 avril 2015, le Conseil Economique et Social a tenu, hier lundi 11 mai 2015, sa seconde séance plénière. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour : la poursuite des travaux axés sur la constitution des commissions. Repartis en commissions sur proposition du bureau, les conseillers économiques étaient appelés à se choisir trois membres dont un président, un vice-président ainsi qu’un rapporteur pour les sept commissions permanentes à savoir, la commission économique et financière ; agriculture et développement rural ; santé, affaires sociales et culturelles ; environnement et ressources naturelles ; infrastructures et aménagement du territoire ; éducation, formation et emploi enfin, la commission relations extérieures, intégrations, question juridiques et administratives.

            A cet effet, sont choisis par consensus à la commission Infrastructures, aménagement du territoire comme président, Axène Kabanza, vice-président Ibrahim Mbumba Tshimakinda et comme rapporteur, Béatrice Yembela. La commission relations extérieures sera pilotée par le conseiller Kasusula Thsuma Lokali, suivi de Raphaël Genda et Maître Jean Baptiste Mukendi comme rapporteur.

            En concertation avec tous les membres de la commission et après examen des profils de tous les candidats, l’Agriculture sera pilotée par le conseiller Muteba Timoté, secondé par le vice-président Sassa puis Guene, candidat unique au poste de rapporteur est confirmé par les membres de sa commission. A la santé, affaires sociales et culturelles, l’on retrouve Odette Mwamba comme présidente avec comme vice-président Mgr Zinga et Guy Mudungula au poste de secrétaire rapporteur. A la commission Education, formation et emploi, l’on trouve Guy Kolela comme président et le professeur Célestin Dimandja et Mme Petronelle Madede. A l’environnement et ressources naturelles, René Ngongo est président. Quant au poste de vice-président, le consensus n’a pas été trouvé. Il faut signaler qu’à la commission Economique et financière, tous les membres sont aussi choisis à l’unanimité. Toutefois, pour les commissions, Santé et Environnement, dont le consensus n’est pas clairement dégagé, le président Patrice Ezaty Meriko-Edzia a instruit les conseillers de la République d’apporter leur soutien afin que la situation soit décantée dans les 48 heures.

            Argument soutenu par le conseiller Jean Baptiste Mukedi. Pour ce rapporteur de la commission relations extérieures, il est nécessaire que l’on tienne compte de la technicité des candidats qui aspirent aux postes. Pour rappel, le Conseil Economique et Social est une institution d’appui à la démocratie et, l’on ne peut pas entretenir de la cacophonie.

Par ailleurs, il faut signaler que le Conseil Economique et Social a pour mission de donner des avis consultatifs sur les questions économiques et sociales lui soumises par le Président de la République, l’Assemblée Nationale, le Sénat et le Gouvernement. Il peut, de sa propre initiative, formuler des avis sur les mêmes questions et peut également appeler l’attention du gouvernement et des provinces sur les réformes qui paraissent de nature à favoriser le développement économique et social du pays.

Yves Kadima