Conquête du pouvoir : les femmes d’ARENAS formées

0
44

Le président national de l’Alliance pour le Renouveau National et la Solidarité (ARENAS), Camille Madobolo -e-Nzomba a organisé un séminaire de formation à l’intention des femmes de son parti du 13 au 14 avril 2018, à l’hôtel Fitness, situé dans la commune de Bandalungwa. 

            Comme cela était annoncé lors de la cérémonie d’échanges des vœux, ce séminaire était placé sous le thème : « La Femme patriote face aux enjeux électoraux en République Démocratique du Congo.

 

            Les thématiques développées durant ces 48 heures étaient très instructives pour les femmes qui seront candidates à toutes les élections, notamment, législative nationales, provinciales, sénatoriales et locales.

            Les sous-thèmes portaient sur la femme et la problématique des élections en RDC (le seuil électoral, les enjeux, rayonnement politique féminin, la formation des témoins par un expert de la Ceni/Roger Bopiri ; Elections 2018 : quel rôle doit jouer la femme pour la prise en compte des services de base ? » par Valery Madianga, chargé des communications au sein de l’Observatoire de la Dépense Publique; etc.

            En abordant la question relative à l’organisation et la tenue des élections, l’expert a communiqué aux membres de l’Arenas un contenu pouvant leur permettre d’être à la hauteur d’affronter un quelconque scrutin politique.

            Dans son introduction, il a démontré aux femmes que leur participation aux élections n’est pas une faveur mais plutôt un droit garanti par la constitution ainsi que les instruments juridiques internationaux ratifiés par le gouvernement de la République.

            Il les a outillés sur le cadre légal  de la loi électorale, des innovations apportées dans la nouvelle loi électorale et enfin les différentes méthodes pour gagner lors des élections prochaines et comment faire pour être une femme politique forte.

            Grosso modo, il a déclaré : « Vous devez travailler pour agrandir le parti, en utilisant la méthode d’élimination des stéréotypes tribaux, culturels. D’où la nécessité d’appliquer le principe : surveiller  vos votes … sécuriser vos voix ».

            Abordant le sujet qui lui avait été confié, Valery Madianga, a dans son intervention fourni aux femmes des notions importantes afin de leur permettre de mobiliser la population à l’échelle locale, en se basant sur la situation socio-économique comme un élément central du débat pendant la période électorale.

            Etant de la société civile et un expert en matière budgétaire, l’orateur a commencé par donner à l’assistance la quintessence de la problématique de la faible mobilisation des recettes, les raisons ainsi que les solutions à promouvoir.

            Après des échanges fructueux avec les mamans de l’Arenas, l’orateur a martelé : « Nous devons nous acharner avec rage à faire comprendre à nos populations que tout dépend d’elles maintenant, que notre stagnation, notre progrès est entre leurs mains, que les mains magiciennes ne sont en définitive que les leurs.

            La conscientisation de nos populations, une intellectualisation même embryonnaire sont aujourd’hui une priorité. Car, politiser au sens le plus noble du terme, c’est faire de l’expérience de la nation, l’expérience de chaque citoyen. C’est rendre la nation globale à chaque citoyen », a-t-il conclu.

            Notons que la présentation du parti était faite par le secrétaire général adjoint de l’administration et porte-parole, J.J Agbeba Mongango.

            Le président du parti, Camille Madobolo a, dans son mot de clôture, invité les femmes à être plus compétitives, à travailler avec dévouement afin de faire d’Arenas un parti de vrais patriotes, où l’on conjugue des effort pour la création d’un Etat qui a comme dénominateur commun ‘’l’épanouissement et l’émergence de l’homme’’.

Dorcas NSOMUE