Congrès de l’Internationale Socialiste : Kabund préconise l’isolement diplomatique de Kabila

0
379
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Secrétaire général de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), Jean-Marc Kabund-a-Kabund, séjourne à New-York, aux Etats-Unis, depuis le début de la semaine, où il prend part au Congrès de l’Internationale Socialiste, qui s’est ouvert  le mardi 11 juillet
2017 au siège des Nations Unies. Invité à la tribune le mercredi 11 juillet, il a planché sur le thème « Défendre et protéger la démocratie là où elle est niée et menacée ».

Dans sa communication, il s’est focalisé sur la crise congolaise, dont il a imputé l’entière responsabilité au Chef de l’Etat actuel, Joseph Kabila, qu’il a accusé de s’accrocher au pouvoir en dépit de l’expiration de son second et dernier mandat et qu’il multiplie des
subterfuges pour boycotter la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016. Aussi en a-t-il appelé à la mobilisation générale des familles politiques socialistes du monde entier pour obtenir l’isolement politique et diplomatique du président congolais, afin de le pousser à quitter le pouvoir avant le 31 décembre 2017.

Le Secrétaire général de l’UDPS a justifié cette option par le fait que l’Autorité morale de la Majorité Présidentielle a perdu la légitimité lui conférée par le compromis politique de la Saint Sylvestre, qu’il a renié en mettant en place un gouvernement de transition, en violation dudit accord, et en initiant la mise en place du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 dans le même schéma.

Il a, à la même occasion, réitéré l’attachement de son parti à
l’Accord de la Saint Sylvestre, unique source de légitimité pour les
futures institutions de la République pendant la transition.
On signale qu’en marge des travaux du Congrès de l’Internationale
Socialiste, Jean-Marc Kabund va gérer un calendrier fort chargé
comprenant des contacts avec des acteurs politiques et décideurs
américains ainsi que des membres de la diaspora congolaise résidant
aux USA.
Il est prévu également qu’il passe par Bruxelles, sur son chemin de
retour, en vue d’autres échanges avec des animateurs des fédérations
de l’UDPS en Europe mais aussi avec Marthe Kasalu, la veuve d’Etienne
Tshisekedi, au sujet des dispositions de rapatriement du corps de ce
dernier.
On signale que pendant son absence du pays, son intérim est assuré
par Rose Boyata, Secrétaire générale adjointe. Contrairement aux
rumeurs ayant circulé au sujet de son limogeage, Félix Tshisekedi a
précisé, mardi dernier, que Jean-Marc Kabund-a-Kabun reste à son poste
jusqu’à la tenue du prochain Congrès du parti.
Kimp