Condamnation de Diomi : une pièce « justicio-théâtrale », selon l’UDPS

0
38

udps-logoDans un communique signé depuis Bruxelles par son  Secrétaire national aux Relations extérieures, Félix Antoine TSHISEKEDI,  l’UDPS, est montée au créneau, le 31 mars 2014, pour dénoncer la récente condamnation du président  national de la Démocratie Chrétienne(D.C),  Eugène DIOMI NDONGALA, à 10 ans d’emprisonnement par la Cour Suprême de Justice. Procès traité de «parodie « et  de pièce «justicio – théâtrale», son verdict est, selon l’UDPS, de nature politique.

Pour  ce parti de l’opposition, cette décision n’effacera jamais le leitmotiv de l’Honorable DIOMI NDONGALA qui est la vérité des urnes. Les différentes irrégularités constatées lors des élections de 2011 ont données le caractère illégitime aux gouvernants actuels, souligne-t-on.

 A croire Félix TSHISEKEDI, le cas « DIOMI » est désormais  parmi les dossiers qu’il portera dans les  hauts lieux de la communauté internationale.  Au cœur de sa nouvelle stratégie diplomatique, cette question sera ainsi véhiculée tant en Europe, aux Etats-Unis qu’au Canada.

Pour mettre un point d’orgue à sa déclaration, le Secrétaire national aux relations extérieures de l’UDPS a ajouté que seule l’acquisition de l’impérium permettrait l’effectivité du pouvoir à son parti et donc l’établissement d’une justice équitable et respectueuse des droits de la personne. « Dès lors, toutes les Congolaises et tous les Congolais pourront avoir accès à une justice équitable et indépendante du pouvoir politique. Le cas Diomi  NDONGALA appartiendrait désormais à l’histoire», a-t-il conclu.

TB

LEAVE A REPLY

*